Les Monégasques, désormais entraînés par Thierry Henry, sont avant-derniers en championnat. "Mais le niveau européen reste supérieur à celui du Club Bruges", a nuancé l'entraîneur brugeois Ivan Leko mardi en conférence de presse.

"Monaco a beaucoup de qualités. Avec Thierry Henry, il y a un nouvel entraîneur, ce qui ne facilite pas la préparation de la rencontre", a déclaré le Croate, 40 ans. "Monaco sous Jardim ou sous Henry, c'est une autre histoire, mais cela ne peut pas jouer un rôle. La base de notre succès est notre prestation, notre football que nous devons développer sur le terrain."

Les Monégasques ont connu un début de championnat catastrophique. Ils sont avant-derniers avec 6 points sur 30 et ont été battus par Strasbourg samedi. En Ligue des Champions, Nacer Chadli, Youri Tielemans et leurs équipiers ont perdu leurs deux premières rencontres, comme les Brugeois. "Ok, Monaco se trouve dans une moins bonne période. Le niveau européen reste cependant supérieur à celui du Club Bruges. Nous ne devons pas jouer comme si nous étions favoris", a prévenu Leko.

"D'un autre côté, nous avons disputé deux très bons matchs de Ligue des Champions, je crois en mon équipe. Nous jouerons encore une fois avec du respect pour l'adversaire, mais avec la conviction que nous pouvons battre tout le monde. A la maison, avec le soutien de nos supporters, nous pouvons gagner", a conclu Leko.

"Il est temps de prendre des points" après 2 défaites

Après deux défaites consécutives, le Club Bruges a l'occasion d'engranger ses premiers points en Ligue des Champions contre l'AS Monaco de Thierry Henry, une équipe en crise. "Il est temps de prendre des points", a déclaré Stefano Denswil à la veille de la rencontre. "Malheureusement, nous n'avons pas réussi à prendre des points, ce qui est toujours l'objectif. Contre le Borussia Dortmund (0-1) et l'Atlético Madrid (3-1), nous avons pu sortir du terrain la tête haute, nous avons montré ce que le Club Bruges représente. Contre le Borussia, nous méritions un point, mais c'est la Ligue des Champions. Il y a deux ans, le jeu en Ligue des Champions n'était pas à la hauteur. Nous avons certainement progressé en tant qu'équipe."

Bruges a l'occasion de se relancer mercredi face à une équipe monégasque en manque de confiance. "Le match de mercredi peut être crucial. Nous avons tous les deux zéro point. Mais tout est encore ouvert, il reste quatre rencontres."

Les Monégasques, désormais entraînés par Thierry Henry, sont avant-derniers en championnat. "Mais le niveau européen reste supérieur à celui du Club Bruges", a nuancé l'entraîneur brugeois Ivan Leko mardi en conférence de presse. "Monaco a beaucoup de qualités. Avec Thierry Henry, il y a un nouvel entraîneur, ce qui ne facilite pas la préparation de la rencontre", a déclaré le Croate, 40 ans. "Monaco sous Jardim ou sous Henry, c'est une autre histoire, mais cela ne peut pas jouer un rôle. La base de notre succès est notre prestation, notre football que nous devons développer sur le terrain." Les Monégasques ont connu un début de championnat catastrophique. Ils sont avant-derniers avec 6 points sur 30 et ont été battus par Strasbourg samedi. En Ligue des Champions, Nacer Chadli, Youri Tielemans et leurs équipiers ont perdu leurs deux premières rencontres, comme les Brugeois. "Ok, Monaco se trouve dans une moins bonne période. Le niveau européen reste cependant supérieur à celui du Club Bruges. Nous ne devons pas jouer comme si nous étions favoris", a prévenu Leko. "D'un autre côté, nous avons disputé deux très bons matchs de Ligue des Champions, je crois en mon équipe. Nous jouerons encore une fois avec du respect pour l'adversaire, mais avec la conviction que nous pouvons battre tout le monde. A la maison, avec le soutien de nos supporters, nous pouvons gagner", a conclu Leko."Il est temps de prendre des points" après 2 défaites Après deux défaites consécutives, le Club Bruges a l'occasion d'engranger ses premiers points en Ligue des Champions contre l'AS Monaco de Thierry Henry, une équipe en crise. "Il est temps de prendre des points", a déclaré Stefano Denswil à la veille de la rencontre. "Malheureusement, nous n'avons pas réussi à prendre des points, ce qui est toujours l'objectif. Contre le Borussia Dortmund (0-1) et l'Atlético Madrid (3-1), nous avons pu sortir du terrain la tête haute, nous avons montré ce que le Club Bruges représente. Contre le Borussia, nous méritions un point, mais c'est la Ligue des Champions. Il y a deux ans, le jeu en Ligue des Champions n'était pas à la hauteur. Nous avons certainement progressé en tant qu'équipe." Bruges a l'occasion de se relancer mercredi face à une équipe monégasque en manque de confiance. "Le match de mercredi peut être crucial. Nous avons tous les deux zéro point. Mais tout est encore ouvert, il reste quatre rencontres."