Déjà grand artisan du Tour lors de la première semaine où il avait accumulé les kilomètres en tête de course et porté plusieurs jours le maillot à pois, Cort Nielsen a repris le wagon de l'échappée mardi, limitant la casse dans la montée finale. "J'étais à la limite dans cette montée, ça faisait un moment que c'était difficile. J'ai essayé d'épargner mon énergie mais Luis Leon Sanchez (Barhein-Victorious) a fait mal devant. Et puis, il y a eu un regroupement. C'était inattendu et j'ai pu participer au sprint", a précisé le coureur danois. Magnus Cort Nielsen signe sa deuxième victoire sur le Tour de France, quatre ans après un premier succès décroché à Carcassonne. "C'est incroyable, je pense qu'il n'y a rien de plus grand que de gagner sur le Tour de France", a-t-il conclu. (Belga)

Déjà grand artisan du Tour lors de la première semaine où il avait accumulé les kilomètres en tête de course et porté plusieurs jours le maillot à pois, Cort Nielsen a repris le wagon de l'échappée mardi, limitant la casse dans la montée finale. "J'étais à la limite dans cette montée, ça faisait un moment que c'était difficile. J'ai essayé d'épargner mon énergie mais Luis Leon Sanchez (Barhein-Victorious) a fait mal devant. Et puis, il y a eu un regroupement. C'était inattendu et j'ai pu participer au sprint", a précisé le coureur danois. Magnus Cort Nielsen signe sa deuxième victoire sur le Tour de France, quatre ans après un premier succès décroché à Carcassonne. "C'est incroyable, je pense qu'il n'y a rien de plus grand que de gagner sur le Tour de France", a-t-il conclu. (Belga)