"Les dernières étapes que j'ai remportées étaient après des sprints massifs", a ajouté Cort Nielsen qui a remporté le 4e succès de sa carrière sur la Vuelta. "Je suis très heureux de pouvoir aussi gagner sur un autre terrain, en prenant une échappée qui va au bout et gagner au sommet d'une côte." Dans les derniers mètres, le coureur danois a su résister au retour des favoris qui voulaient aussi décrocher la victoire. Il s'est imposé de justesse devant Primoz Roglic (Jumbo-Visma) et Andrea Bagioli (Deceuninck-Quick Step). "Le peloton a grimpé sur un rythme élevé au début pour bien placer les favoris", a-t-il expliqué. "Je voyais que nous avions encore un petit écart et je voulais atteindre l'arrivée le plus rapidement possible. À la fin, c'était très serré. Dans les 150 derniers mètres, je voyais Roglic revenir sur moi mais heureusement, j'ai pu le garder derrière moi." (Belga)

"Les dernières étapes que j'ai remportées étaient après des sprints massifs", a ajouté Cort Nielsen qui a remporté le 4e succès de sa carrière sur la Vuelta. "Je suis très heureux de pouvoir aussi gagner sur un autre terrain, en prenant une échappée qui va au bout et gagner au sommet d'une côte." Dans les derniers mètres, le coureur danois a su résister au retour des favoris qui voulaient aussi décrocher la victoire. Il s'est imposé de justesse devant Primoz Roglic (Jumbo-Visma) et Andrea Bagioli (Deceuninck-Quick Step). "Le peloton a grimpé sur un rythme élevé au début pour bien placer les favoris", a-t-il expliqué. "Je voyais que nous avions encore un petit écart et je voulais atteindre l'arrivée le plus rapidement possible. À la fin, c'était très serré. Dans les 150 derniers mètres, je voyais Roglic revenir sur moi mais heureusement, j'ai pu le garder derrière moi." (Belga)