"L'équipe a réalisé un excellent travail. Mes équipiers m'ont facilité la tâche. Le train d'Alex (Kirsch, ndlr) et de Jasper était parfait. Je n'avais plus qu'à finir le travail dans le sprint. C'était une très bonne journée", a reconnu Pedersen lors de l'interview flash après la course. Au sprint, le Danois a devancé le Français Bryan Coquard (Cofidis) mais aussi Wout van Aert (Jumbo-Visma), 3e, et Jasper Philipsen (Alpecin-Fenix), 4e. "La victoire d'étape était clairement notre objectif. Lundi, nous avons manqué de chance. Ma chaîne a sauté et Alex Kirsch a eu une crevaison. Nous avions bien analysé le final du jour." Avec sa deuxième victoire de la saison après celle sur la première étape de l'Etoile de Bessèges, Pedersen engrange de la confiance avant les classiques. "C'est ma première victoire en WorldTour depuis longtemps. C'est bon de pouvoir bien commencer la saison. C'est de bon augure pour les classiques prévus dans les prochaines semaines", a conclu le champion du monde 2019. (Belga)

"L'équipe a réalisé un excellent travail. Mes équipiers m'ont facilité la tâche. Le train d'Alex (Kirsch, ndlr) et de Jasper était parfait. Je n'avais plus qu'à finir le travail dans le sprint. C'était une très bonne journée", a reconnu Pedersen lors de l'interview flash après la course. Au sprint, le Danois a devancé le Français Bryan Coquard (Cofidis) mais aussi Wout van Aert (Jumbo-Visma), 3e, et Jasper Philipsen (Alpecin-Fenix), 4e. "La victoire d'étape était clairement notre objectif. Lundi, nous avons manqué de chance. Ma chaîne a sauté et Alex Kirsch a eu une crevaison. Nous avions bien analysé le final du jour." Avec sa deuxième victoire de la saison après celle sur la première étape de l'Etoile de Bessèges, Pedersen engrange de la confiance avant les classiques. "C'est ma première victoire en WorldTour depuis longtemps. C'est bon de pouvoir bien commencer la saison. C'est de bon augure pour les classiques prévus dans les prochaines semaines", a conclu le champion du monde 2019. (Belga)