Lucie Hanquet, 18 ans, a malgré tout battu son record personnel sur la distance. Engagée à la ligne d'eau N.2, elle a effectué les 60 longueurs du bassin de l'Aquatics Palace dans un temps de 16:27.54, soit une seconde de mieux que son ancienne meilleure marque réalisée fin septembre en Suède (16:28.55). Ce chrono, le 11e des 15 engagées, ne lui permet pas de se hisser en finale, qui rassemblera les huit meilleures vendredi. La Russe Anastasia Kirpichnikova a largement dominé les séries avec un temps de 15:26.08, soit moins de 23 secondes que sa plus proche poursuivante, l'Italienne Simona Quadarella (15:49.39). La nageuse du Cercle Royal de Natation Arlonais, qui vit dans la ville suédoise de Göteborg, a disputé sa première course à ce niveau mardi sur le 800 mètres libre, où elle a été éliminée en séries. Quatre nageurs, deux femmes et deux hommes, composent la délégation belge présente dans la capitale du Tatarstan: Jasper Aerents, Florine Gaspard, Lucie Hanquet et Lander Hendrickx. Jasper Aerents, battu en demi-finales du 50 m libre mercredi, s'alignera encore dans le 100 m nage libre samedi. La Bastognarde Florine Gaspard, éliminée en demi-finales du 100 m brasse mardi, sera engagée sur le 50 m brasse samedi. Lander Hendrickx qui a disputé le 400 m libre mardi, nagera le 200 m libre samedi. La Belgique, deux médailles lors de l'édition 2017 à Copenhague grâce à Pieter Timmers (argent sur 100 libre) et Fanny Lecluyse (bronze sur 200 brasse), reste sur une édition 2019 sans aucun podium. L'ondine des Dauphins Mouscronnois est aussi la dernière championne d'Europe belge en petit bassin avec un titre acquis à Netanya en 2015 sur le 200 mètres brasse. (Belga)

Lucie Hanquet, 18 ans, a malgré tout battu son record personnel sur la distance. Engagée à la ligne d'eau N.2, elle a effectué les 60 longueurs du bassin de l'Aquatics Palace dans un temps de 16:27.54, soit une seconde de mieux que son ancienne meilleure marque réalisée fin septembre en Suède (16:28.55). Ce chrono, le 11e des 15 engagées, ne lui permet pas de se hisser en finale, qui rassemblera les huit meilleures vendredi. La Russe Anastasia Kirpichnikova a largement dominé les séries avec un temps de 15:26.08, soit moins de 23 secondes que sa plus proche poursuivante, l'Italienne Simona Quadarella (15:49.39). La nageuse du Cercle Royal de Natation Arlonais, qui vit dans la ville suédoise de Göteborg, a disputé sa première course à ce niveau mardi sur le 800 mètres libre, où elle a été éliminée en séries. Quatre nageurs, deux femmes et deux hommes, composent la délégation belge présente dans la capitale du Tatarstan: Jasper Aerents, Florine Gaspard, Lucie Hanquet et Lander Hendrickx. Jasper Aerents, battu en demi-finales du 50 m libre mercredi, s'alignera encore dans le 100 m nage libre samedi. La Bastognarde Florine Gaspard, éliminée en demi-finales du 100 m brasse mardi, sera engagée sur le 50 m brasse samedi. Lander Hendrickx qui a disputé le 400 m libre mardi, nagera le 200 m libre samedi. La Belgique, deux médailles lors de l'édition 2017 à Copenhague grâce à Pieter Timmers (argent sur 100 libre) et Fanny Lecluyse (bronze sur 200 brasse), reste sur une édition 2019 sans aucun podium. L'ondine des Dauphins Mouscronnois est aussi la dernière championne d'Europe belge en petit bassin avec un titre acquis à Netanya en 2015 sur le 200 mètres brasse. (Belga)