Le podium de la Pro League est connu: 1. Anderlecht; 2. Zulte-Waregem; 3.Bruges.

Genk, 3e à l'issue de la saison régulière, aurait donc pu être le grand perdant de ces play-offs. Il est toutefois sauvé par sa victoire en Coupe...

Zulte-Waregem, qui avait finalement beaucoup à perdre dans cette finale du championnat, n'a affiché aucun complexe dimanche au Stade Constant Vanden Stock, où il devait impérativement l'emporter pour détrôner Anderlecht. Mais risquait de dégringoler à la 3e place et de louper les qualifications de la Champions League en cas de défaite.

Anderlecht a certes dominé avant le repos, mais ne se montra réellement dangereux que sur phases arrêtées. En particulier quand la transversale repoussa une tête de Nuytinck à la... 45e (+ 2).

La plus belle occasion de Zulte-Waregem résulta d'un beau geste technique de Leye qui obligea Proto à sortir en catastrophe devant Hazard (38e).

L'inévitable Bacca avait entre-temps donné la victoire (1-0) au FC Brugeois contre Genk. Ce qui accentuait encore la pression sur Zulte-Waregem; tandis que la famille rouche découvrait qu'il ne suffisait pas de renvoyer Kawashima en tribune pour moins encaisser (1-3) contre Lokeren à la mi-temps, score final (4-3).

Berrier entra au jeu à la reprise, mais c'est son "ami" Leye qui creva l'écran. D'abord en déposant un "caviar" sur la tête de Naessens (0-1, 56e), ensuite en déviant hors de portée de Bossut, un coup franc de Biglia (1-1, 59e).

Anderlecht revenait de loin, et trembla jusqu'au bout, surtout après l'exclusion de Kouyaté (80e).

Le palmarès complet du championnat de Belgique depuis 1896 :

1896 : FC Liégeois
1897 : Racing Bruxelles
1898 : FC Liégeois
1899 : FC Liégeois
1900 : Racing Bruxelles
1901 : Racing Bruxelles
1902 : Racing Bruxelles
1903 : Racing Bruxelles
1904 : Union Saint-Gilloise
1905 : Union Saint-Gilloise
1906 : Union Saint-Gilloise
1907 : Union Saint-Gilloise
1908 : Racing Bruxelles
1909 : Union Saint-Gilloise
1910 : Union Saint-Gilloise
1911 : Cercle de Bruges
1912 : Daring CB
1913 : Union Saint-Gilloise
1914 : Daring CB
1920 : FC Brugeois
1921 : Daring CB
1922 : Beerschot
1923 : Union Saint-Gilloise
1924 : Beerschot
1925 : Beerschot
1926 : Beerschot
1927 : Cercle de Bruges
1928 : Beerschot
1929 : Antwerp
1930 : Cercle de Bruges
1931 : Antwerp
1932 : Lierse
1933 : Union Saint-Gilloise
1934 : Union Saint-Gilloise
1935 : Union Saint-Gilloise
1936 : Daring CB
1937 : Daring CB
1938 : Beerschot
1939 : Beerschot
1942 : Lierse
1943 : FC Malinois
1944 : Antwerp
1946 : FC Malinois
1947 : Anderlecht
1948 : FC Malinois
1949 : Anderlecht
1950 : Anderlecht
1951 : Anderlecht
1952 : FC Liégeois
1953 : FC Liégeois
1954 : Anderlecht
1955 : Anderlecht
1956 : Anderlecht
1957 : Antwerp
1958 : Standard
1959 : Anderlecht
1960 : Lierse
1961 : Standard
1962 : Anderlecht
1963 : Standard Liège
1964 : Anderlecht
1965 : Anderlecht
1966 : Anderlecht
1967 : Anderlecht
1968 : Anderlecht
1969 : Standard
1970 : Standard
1971 : Standard
1972 : Anderlecht
1973 : FC Brugeois
1974 : Anderlecht
1975 : Racing White Daring Molenbeek
1976 : FC Brugeois
1977 : FC Brugeois
1978 : FC Brugeois
1979 : Beveren
1980 : FC Brugeois
1981 : Anderlecht
1982 : Standard
1983 : Standard
1984 : Beveren
1985 : Anderlecht
1986 : Anderlecht
1987 : Anderlecht
1988 : FC Brugeois
1989 : FC Malinois
1990 : FC Brugeois
1991 : Anderlecht
1992 : FC Brugeois
1993 : Anderlecht
1994 : Anderlecht
1995 : Anderlecht
1996 : FC Brugeois
1997 : Lierse
1998 : FC Brugeois
1999 : Genk
2000 : Anderlecht
2001 : Anderlecht
2002 : Genk
2003 : FC Brugeois
2004 : Anderlecht
2005 : FC Brugeois
2006 : Anderlecht
2007 : Anderlecht
2008 : Standard
2009 : Standard
2010 : Anderlecht
2011 : Genk
2012 : Anderlecht
2013 : Anderlecht

Le podium de la Pro League est connu: 1. Anderlecht; 2. Zulte-Waregem; 3.Bruges. Genk, 3e à l'issue de la saison régulière, aurait donc pu être le grand perdant de ces play-offs. Il est toutefois sauvé par sa victoire en Coupe... Zulte-Waregem, qui avait finalement beaucoup à perdre dans cette finale du championnat, n'a affiché aucun complexe dimanche au Stade Constant Vanden Stock, où il devait impérativement l'emporter pour détrôner Anderlecht. Mais risquait de dégringoler à la 3e place et de louper les qualifications de la Champions League en cas de défaite. Anderlecht a certes dominé avant le repos, mais ne se montra réellement dangereux que sur phases arrêtées. En particulier quand la transversale repoussa une tête de Nuytinck à la... 45e (+ 2). La plus belle occasion de Zulte-Waregem résulta d'un beau geste technique de Leye qui obligea Proto à sortir en catastrophe devant Hazard (38e). L'inévitable Bacca avait entre-temps donné la victoire (1-0) au FC Brugeois contre Genk. Ce qui accentuait encore la pression sur Zulte-Waregem; tandis que la famille rouche découvrait qu'il ne suffisait pas de renvoyer Kawashima en tribune pour moins encaisser (1-3) contre Lokeren à la mi-temps, score final (4-3). Berrier entra au jeu à la reprise, mais c'est son "ami" Leye qui creva l'écran. D'abord en déposant un "caviar" sur la tête de Naessens (0-1, 56e), ensuite en déviant hors de portée de Bossut, un coup franc de Biglia (1-1, 59e). Anderlecht revenait de loin, et trembla jusqu'au bout, surtout après l'exclusion de Kouyaté (80e).