"Le Giro peut être divisé en deux grosses parties", a expliqué Leysen. "Dans la première moitié, il y a plusieurs longues étapes. Les étapes pour sprinteurs sont entrecoupées par des étapes avec des ascensions. A partir de la 13e étape, les coureurs de classement devront se montrer", a indiqué le directeur sportif. Le Giro s'achèvera pas un chrono individuel à Vérone. Sur ce parcours, Lotto Soudal possède plusieurs cartouches. "Avec Caleb Ewan, 24 ans, nous avons un super sprinteur dans nos rangs", affirme Leysen. "Dans la première moitié, je vois six possibilités de sprint massif. Nous devons exploiter chaque étape où Caleb Ewan peut sprinter pour la victoire. Jasper De Buyst, 25 ans, Roger Kluge, 33 ans, et Tosh van der Sande, 28 ans, constitueront la garde rapprochée d'Ewan. Avec aussi un contre-la-montre à Saint-Marin lors de la 9e étape, pas moins de trois épreuves chronométrées figurent au menu du Giro. Du pain béni pour Victor Campenaerts, 27 ans, double champion d'Europe de la discipline. "Il concentre ses flèches sur les trois chronos", confirme Leysen. "Le dernier convient probablement le mieux à ses capacités, mais le champion d'Europe fera tout ce qui est en son pouvoir pour terminer le plus haut possible lors des deux premiers chronos. Il a bien sûr la liberté de se concentrer sur les contre-la-montre, mais avec ses qualités, il peut jouer un rôle important durant la première semaine, notamment avant le début de la préparation véritable du sprint." Thomas De Gendt, 32 ans, sera aussi de la partie. "De Gendt commence le premier de ses trois Grands Tours de la saison. Thomas effectuera bien sûr son travail au service de Caleb Ewan, mais il aura aussi un rôle libre durant les étapes de transition et éventuellement celles de montagne. La plupart des points pour le meilleur grimpeur sont attribués durant la dernière semaine, mais Thomas a surtout les qualités pour viser une victoire d'étape." Jelle Vanendert, 34 ans, aura également un rôle libre durant les étapes les plus difficiles. Adam Hansen, qui aura 38 ans le 11 mai, disputera le 28e Grand Tour de sa carrière. Polyvalent, il peut aider à la préparation du sprint, surtout quand dans les courses plus chaotiques. (Belga)