Tim Wellens s'est dit confiant vendredi à Anvers après avoir manqué de jus au mauvais moment dans A Travers les Flandres mercredi. "Cela n'entame pas ma confiance pour le Ronde, même si c'est plus gai de prendre le départ avec un bon résultat. Il sera très difficile de suivre les ténors. C'est pour ça que je pense qu'il ne faudra pas trop attendre. Victor a montré qu'il roulait très bien. Il était un des meilleurs mercredi. Si vous êtes forts à Waregem, vous l'êtes aussi pour le Ronde." Avec une 4e place mercredi, Victor Campenaerts espère en effet avoir son rôle à jouer dans le final. "Je n'ai pas la même endurance que les grands favoris, mais je veux être là dans le final", a commenté le détenteur du record de l'heure. "J'ai montré mercredi que je pouvais le faire. Nous n'avons pas encore parlé tactique, mais je ne veux pas gaspiller toutes mes cartouches avant l'emballage final", a confié Campenaerts attentif comme tout le monde à la présence, ou non, de Wout van Aert. "S'il n'est pas là, la course sera plus ouverte. Et cela reportera la pression de la course sur Alpecin-Fenix (et Mathieu van der Poel). Et tout cela pourrait être à notre avantage." Florian Vermeersch s'est dit "prêt" aussi pour aborder le Ronde espérant pouvoir bénéficier d'"un rôle libre" après sa chute mercredi à la suite d'un ennui mécanique. "J'espère pouvoir saisir ma chance quand je veux. Je m'attends à une course très ouverte. La distance (272 km) n'est pas un problème, ni la difficulté de la course. Ce serait même à mon avantage." (Belga)

Tim Wellens s'est dit confiant vendredi à Anvers après avoir manqué de jus au mauvais moment dans A Travers les Flandres mercredi. "Cela n'entame pas ma confiance pour le Ronde, même si c'est plus gai de prendre le départ avec un bon résultat. Il sera très difficile de suivre les ténors. C'est pour ça que je pense qu'il ne faudra pas trop attendre. Victor a montré qu'il roulait très bien. Il était un des meilleurs mercredi. Si vous êtes forts à Waregem, vous l'êtes aussi pour le Ronde." Avec une 4e place mercredi, Victor Campenaerts espère en effet avoir son rôle à jouer dans le final. "Je n'ai pas la même endurance que les grands favoris, mais je veux être là dans le final", a commenté le détenteur du record de l'heure. "J'ai montré mercredi que je pouvais le faire. Nous n'avons pas encore parlé tactique, mais je ne veux pas gaspiller toutes mes cartouches avant l'emballage final", a confié Campenaerts attentif comme tout le monde à la présence, ou non, de Wout van Aert. "S'il n'est pas là, la course sera plus ouverte. Et cela reportera la pression de la course sur Alpecin-Fenix (et Mathieu van der Poel). Et tout cela pourrait être à notre avantage." Florian Vermeersch s'est dit "prêt" aussi pour aborder le Ronde espérant pouvoir bénéficier d'"un rôle libre" après sa chute mercredi à la suite d'un ennui mécanique. "J'espère pouvoir saisir ma chance quand je veux. Je m'attends à une course très ouverte. La distance (272 km) n'est pas un problème, ni la difficulté de la course. Ce serait même à mon avantage." (Belga)