L'équipe sera complétée par les Belges Florian Vermeersch, Brent Van Moer et Frederik Frison ainsi que le Danois Andreas Kron et l'Italien Stefano Oldani. Troisième du 'Omloop' en 2019, Tim Wellens partagera le leadership avec Philippe Gilbert, double vainqueur de l'épreuve (2006, 2008). "Tim a brillamment terminé la dernière saison avec deux victoires à la Vuelta. Il a fait une bonne rentrée au GP La Marseillaise avant de remporter une étape et le classement final de l'Étoile de Bessèges", a analysé John Lelangue avant d'évoquer la forme de Gilbert. "J'espère que son genou va bien et que nous allons retrouver le 'Phil' d'il y a quelques années. Il ne manque certainement pas de motivation." "Nous avons déjà repéré le parcours une fois", a ajouté le manager de l'équipe. "Tout doit être planifié correctement, y compris sur le plan logistique, notamment pour nous coureurs qui viennent de l'étranger. Les mesures liées au coronavirus doivent être respectées scrupuleusement." Si ces mesures ne facilitent pas les choses, John Lelangue ne "veut pas se plaindre". "Cela s'annonce bien pour les classiques. Nous devons être heureux de pouvoir rouler en compétition. L'absence du public est évidemment dommage mais c'est comme ça. Certains secteurs sont moins chanceux que nous et j'y pense beaucoup." (Belga)

L'équipe sera complétée par les Belges Florian Vermeersch, Brent Van Moer et Frederik Frison ainsi que le Danois Andreas Kron et l'Italien Stefano Oldani. Troisième du 'Omloop' en 2019, Tim Wellens partagera le leadership avec Philippe Gilbert, double vainqueur de l'épreuve (2006, 2008). "Tim a brillamment terminé la dernière saison avec deux victoires à la Vuelta. Il a fait une bonne rentrée au GP La Marseillaise avant de remporter une étape et le classement final de l'Étoile de Bessèges", a analysé John Lelangue avant d'évoquer la forme de Gilbert. "J'espère que son genou va bien et que nous allons retrouver le 'Phil' d'il y a quelques années. Il ne manque certainement pas de motivation." "Nous avons déjà repéré le parcours une fois", a ajouté le manager de l'équipe. "Tout doit être planifié correctement, y compris sur le plan logistique, notamment pour nous coureurs qui viennent de l'étranger. Les mesures liées au coronavirus doivent être respectées scrupuleusement." Si ces mesures ne facilitent pas les choses, John Lelangue ne "veut pas se plaindre". "Cela s'annonce bien pour les classiques. Nous devons être heureux de pouvoir rouler en compétition. L'absence du public est évidemment dommage mais c'est comme ça. Certains secteurs sont moins chanceux que nous et j'y pense beaucoup." (Belga)