"À mon avis, Lotte Kopecky s'élancera comme la grande favorite", a estimé le coach national féminin Ludwig Willems. "La quintuple championne nationale Ann-Sophie Duyck a subi une intervention médicale et une longue réhabilitation correspondante. Il reste à voir comment son rétablissement progressera. N'oubliez pas Sara Van De Vel. Elle sort du triathlon et peut se montrer forte en contre-la-montre. Julie Van De Velde poursuit sa progression. Annelies Dom était également sur le podium l'année dernière. Ce sera une bataille passionnante pour le tricolore et je suis très heureux que ce titre national suscite autant d'intérêt". Seule Jolien D'hoore sera absente. Alors qu'une poignée de coureuses disputait autrefois au championnat de Belgique de contre-la-montre, un nombre record de participants prendra le départ jeudi. "Il y a plus de trente coureuses au départ. Peut-être que la crise du coronavirus a quelque chose à voir avec cela ? Les femmes ont pu faire très peu de courses et pourraient maintenant vouloir saisir la moindre chance." Seule Jolien D'hoore, 2e l'an dernier, sera absente. "Le National ne s'inscrivait pas dans son programme. Dommage, mais c'est son choix", a regretté Ludwig Willems. (Belga)

"À mon avis, Lotte Kopecky s'élancera comme la grande favorite", a estimé le coach national féminin Ludwig Willems. "La quintuple championne nationale Ann-Sophie Duyck a subi une intervention médicale et une longue réhabilitation correspondante. Il reste à voir comment son rétablissement progressera. N'oubliez pas Sara Van De Vel. Elle sort du triathlon et peut se montrer forte en contre-la-montre. Julie Van De Velde poursuit sa progression. Annelies Dom était également sur le podium l'année dernière. Ce sera une bataille passionnante pour le tricolore et je suis très heureux que ce titre national suscite autant d'intérêt". Seule Jolien D'hoore sera absente. Alors qu'une poignée de coureuses disputait autrefois au championnat de Belgique de contre-la-montre, un nombre record de participants prendra le départ jeudi. "Il y a plus de trente coureuses au départ. Peut-être que la crise du coronavirus a quelque chose à voir avec cela ? Les femmes ont pu faire très peu de courses et pourraient maintenant vouloir saisir la moindre chance." Seule Jolien D'hoore, 2e l'an dernier, sera absente. "Le National ne s'inscrivait pas dans son programme. Dommage, mais c'est son choix", a regretté Ludwig Willems. (Belga)