Après sa deuxième place à Paris-Roubaix, elle avait pris part à la Nations Cup sur le vélodrome de Glasgow. Deuxième de l'Omnium et cinquième de l'Américaine avec Shari Bossuyt, elle avait ensuite levé le pied. Un stage individuel en Espagne, où elle résida en altitude à l'hôtel Syncrosfera, l'a préparée aux quatre jours de l'épreuve de Burgos. "Ce sera ma première course sur route depuis le printemps", a-t-elle déclaré lors d'un moment de presse à Anvers. "Je disputerai ensuite la Prudential Ride de Londres (27-29 mai). Suivra un stage en altitude à Tignes avec l'équipe afin de préparer le Giro Rosa (1-10 juillet). Ensuite, je prendrai le départ du Tour le 24 juillet." À l'origine le Giro ne figurait pas à son programme. "Contrairement aux autres années, cette course par étapes ne semble pas aussi difficile que lors des autres éditions. Donc combiner avec le Tour m'a semblé possible. Le Tour sera le grand objectif de l'été." Lotte Kopecky ne laissera toutefois pas passer l'occasion de briller d'ici-là. Dès jeudi et lors des trois premières étapes elle disposera d'une réelle chance. Il lui faudra se méfier de Marta Cavalli, vainqueur de la Flèche Wallonne et de l'Amstel Gold Race, Paulina Rooijakkers, qui a été à la fête mardi dans la Durango-Durango en Espagne, et du solide bloc de l'équipe Trek-Segafredo, avec Lucinda Brand. L'année dernière, Anna van der Breggen s'était imposée au classement final du Tour de Burgos. (Belga)

Après sa deuxième place à Paris-Roubaix, elle avait pris part à la Nations Cup sur le vélodrome de Glasgow. Deuxième de l'Omnium et cinquième de l'Américaine avec Shari Bossuyt, elle avait ensuite levé le pied. Un stage individuel en Espagne, où elle résida en altitude à l'hôtel Syncrosfera, l'a préparée aux quatre jours de l'épreuve de Burgos. "Ce sera ma première course sur route depuis le printemps", a-t-elle déclaré lors d'un moment de presse à Anvers. "Je disputerai ensuite la Prudential Ride de Londres (27-29 mai). Suivra un stage en altitude à Tignes avec l'équipe afin de préparer le Giro Rosa (1-10 juillet). Ensuite, je prendrai le départ du Tour le 24 juillet." À l'origine le Giro ne figurait pas à son programme. "Contrairement aux autres années, cette course par étapes ne semble pas aussi difficile que lors des autres éditions. Donc combiner avec le Tour m'a semblé possible. Le Tour sera le grand objectif de l'été." Lotte Kopecky ne laissera toutefois pas passer l'occasion de briller d'ici-là. Dès jeudi et lors des trois premières étapes elle disposera d'une réelle chance. Il lui faudra se méfier de Marta Cavalli, vainqueur de la Flèche Wallonne et de l'Amstel Gold Race, Paulina Rooijakkers, qui a été à la fête mardi dans la Durango-Durango en Espagne, et du solide bloc de l'équipe Trek-Segafredo, avec Lucinda Brand. L'année dernière, Anna van der Breggen s'était imposée au classement final du Tour de Burgos. (Belga)