La Britannique Lizzie Deignan s'était imposée en 2021 au terme d'un effort en solitaire long de 81 kilomètres. Pas épargnée par les pépins, Lotte Kopecky avait pris la 15e place mais avait apprécié sa première dans l'Enfer du Nord. "J'ai pris du plaisir", a-t-elle lancé. "J'ai dû changer de vélo à cause d'un problème technique et j'ai continué sur un vélo trop grand, cela m'a frustré pendant trente minutes mais j'ai tourné la page et continué à y croire. C'est une course où tout peut arriver. J'étais heureuse de voir ce rendez-vous intégrer le calendrier féminin, je voulais la finir." Samedi, la Belge de 26 ans sera surveillée de près après son très bon début de saison. "Je prendrai malgré tout le départ sans pression. Tout ce qui arrive maintenant est du bonus. Mes équipières ont tellement travaillé ces dernières semaines que j'aimerais leur rendre la pareille. Si j'en ai l'occasion, je ne manquerai pas de le faire. Quoi qu'il en soit, j'ai hâte d'y être. La reconnaissance était amusante et j'espère que la course le sera tout autant", a ponctué Kopecky, première Belge à remporter le Tour des Flandres depuis 2010. Samedi, le parcours de la course dames sera long de 125 kilomètres, dont 29,2 de secteurs pavés, entre Denain et Roubaix. (Belga)

La Britannique Lizzie Deignan s'était imposée en 2021 au terme d'un effort en solitaire long de 81 kilomètres. Pas épargnée par les pépins, Lotte Kopecky avait pris la 15e place mais avait apprécié sa première dans l'Enfer du Nord. "J'ai pris du plaisir", a-t-elle lancé. "J'ai dû changer de vélo à cause d'un problème technique et j'ai continué sur un vélo trop grand, cela m'a frustré pendant trente minutes mais j'ai tourné la page et continué à y croire. C'est une course où tout peut arriver. J'étais heureuse de voir ce rendez-vous intégrer le calendrier féminin, je voulais la finir." Samedi, la Belge de 26 ans sera surveillée de près après son très bon début de saison. "Je prendrai malgré tout le départ sans pression. Tout ce qui arrive maintenant est du bonus. Mes équipières ont tellement travaillé ces dernières semaines que j'aimerais leur rendre la pareille. Si j'en ai l'occasion, je ne manquerai pas de le faire. Quoi qu'il en soit, j'ai hâte d'y être. La reconnaissance était amusante et j'espère que la course le sera tout autant", a ponctué Kopecky, première Belge à remporter le Tour des Flandres depuis 2010. Samedi, le parcours de la course dames sera long de 125 kilomètres, dont 29,2 de secteurs pavés, entre Denain et Roubaix. (Belga)