"J'ai l'impression de ne pas avoir pu sprinter à fond", a regretté Lotte Kopecky battue par la Néerlandaise Marianne Vos et l'Italienne Marta Bastianelli. "J'ai dû arrêter de pédaler plusieurs fois. Dommage, parce que je pense que je pouvais faire mieux. Tout allait bien jusqu'au moment où je me suis fait un peu enfermée dans la dernière courbe. C'est de ma faute. Demi (Vollering) et Ashleigh (Moolman) m'ont bien emmenée jusqu'au moment où Jumbo-Visma et Trek-Segafredo ont enclenché. Logiquement." Lotte Kopecky n'a pas souffert de sa chute revenant très vite dans le peloton. "Tout va bien. J'étais contente cette fois d'avoir de bonnes jambes, meilleures que la veille. Je ne m'explique pas ces hauts et ces bas". (Belga)

"J'ai l'impression de ne pas avoir pu sprinter à fond", a regretté Lotte Kopecky battue par la Néerlandaise Marianne Vos et l'Italienne Marta Bastianelli. "J'ai dû arrêter de pédaler plusieurs fois. Dommage, parce que je pense que je pouvais faire mieux. Tout allait bien jusqu'au moment où je me suis fait un peu enfermée dans la dernière courbe. C'est de ma faute. Demi (Vollering) et Ashleigh (Moolman) m'ont bien emmenée jusqu'au moment où Jumbo-Visma et Trek-Segafredo ont enclenché. Logiquement." Lotte Kopecky n'a pas souffert de sa chute revenant très vite dans le peloton. "Tout va bien. J'étais contente cette fois d'avoir de bonnes jambes, meilleures que la veille. Je ne m'explique pas ces hauts et ces bas". (Belga)