Si Maes a dû composer avec les absences de Maric, Dutra, Corryn, Ngolok et Abdurahimi, le coach de Genk, McLeish, n'a pu compter sur Anele, Kara et Kagé partis à la CAN, Buffel suspendu, Kumordzi, Hamalainen et Mboyo blessés.

Cela n'a pas empêché les visiteurs de réussir un départ éclair: dès la 2e minute, Milinkovic a repris de la tête un coup de coin de Gerkens (0-1). Dans la foulée, Genk a affiché une grande confiance mais Okriashvili a manqué le break (5e). Lokeren a alors commencé à secouer le Racing et après des essais infructueux de Leye (8e) et Patosi (10e), De Pauw a égalisé à la 14e (1-1). Malgré une pelouse dégradée et alourdie par des chutes de neige, les Waeslandiens ont continué le forcing mais Leye, Galitsios, Overmeire ou Patosi n'ont pas percé le mur dressé par Genk, qui a résolument misé sur la prudence.

A la reprise, Genk a tenté son va-tout mais un envoi de Cavric est passé de peu à côté du but. Malgré les mauvaises conditions de jeu, les deux équipes ont multiplié les initiatives. Via Vanaken et Patosi, Lokeren est passé plus près du but mais dans le final, l'état du terrain ne permit plus d'accélérer le jeu.

Si Maes a dû composer avec les absences de Maric, Dutra, Corryn, Ngolok et Abdurahimi, le coach de Genk, McLeish, n'a pu compter sur Anele, Kara et Kagé partis à la CAN, Buffel suspendu, Kumordzi, Hamalainen et Mboyo blessés. Cela n'a pas empêché les visiteurs de réussir un départ éclair: dès la 2e minute, Milinkovic a repris de la tête un coup de coin de Gerkens (0-1). Dans la foulée, Genk a affiché une grande confiance mais Okriashvili a manqué le break (5e). Lokeren a alors commencé à secouer le Racing et après des essais infructueux de Leye (8e) et Patosi (10e), De Pauw a égalisé à la 14e (1-1). Malgré une pelouse dégradée et alourdie par des chutes de neige, les Waeslandiens ont continué le forcing mais Leye, Galitsios, Overmeire ou Patosi n'ont pas percé le mur dressé par Genk, qui a résolument misé sur la prudence.A la reprise, Genk a tenté son va-tout mais un envoi de Cavric est passé de peu à côté du but. Malgré les mauvaises conditions de jeu, les deux équipes ont multiplié les initiatives. Via Vanaken et Patosi, Lokeren est passé plus près du but mais dans le final, l'état du terrain ne permit plus d'accélérer le jeu.