"Je veux vraiment faire un pas en avant cette saison", a lancé Vliegen, qui a débuté sa carrière professionnelle au sein de l'équipe BMC. "Tout s'est développé au sein de l'équipe. Nous avons un nutritionniste en stage avec nous, un manager de la performance et il y a l'arrivée du directeur sportif Valerio Piva. L'équipe a tout fait pour nous permettre de nous entraîner dans les meilleures conditions", a ajouté Vliegen, qui disputera le weekend d'ouverture en Belgique. "Nous sommes ravis de faire partie du WorldTour, de pouvoir disputer les grands tours et les courses les plus importantes. Mais nous n'allons pas soudainement gagner partout. Ce sera une année de découverte et d'apprentissage", a ajouté le Hervien de 27 ans, qui estime que son équipe peut viser le top 15 sur le Tour de France grâce à l'arrivée du Sud-Africain Louis Meintjes. "Quelques gars peuvent aussi revendiquer une victoire d'étape ou un bon résultat, comme moi. Nous ne disposons pas d'un gros budget mais nous progressons chaque jour." Arrivée au sein de l'équipe en 2020, Jan Bakelants a annoncé son intention d'arrêter sa carrière au terme de son contrat actuel, qui court jusque fin 2022. "Je me sens bien ici", a lancé le Belge de 34 ans, lui aussi en stage en Espagne. "Notre nouveau statut WorldTour nous a permis d'effectuer des transferts intéressants. L'équipe a évolué", a ajouté le quatrième du dernier National sur route. "A la fin de l'année, nous serons contents si nous avons gagné une étape sur un grand tour. C'est une ambition réaliste. En plus de ça, il faudra remporter quelques victoires et accumuler suffisamment de points WorldTour." Bakelants, vainqueur de la 2e étape du Tour de France 2013, attend avec impatience la prochaine Grande Boucle. "Je suis heureux de pouvoir y retourner, d'autant plus dans un rôle libre et plus en tant qu'équipier d'un leader, comme pour Romain Bardet quand j'étais chez AG2R La Mondiale. Attention, je travaille volontiers pour un leader mais c'est bien aussi de pouvoir tenter sa chance et attaquer au lieu de rouler pour quelqu'un qui peut terminer sur le podium." (Belga)

"Je veux vraiment faire un pas en avant cette saison", a lancé Vliegen, qui a débuté sa carrière professionnelle au sein de l'équipe BMC. "Tout s'est développé au sein de l'équipe. Nous avons un nutritionniste en stage avec nous, un manager de la performance et il y a l'arrivée du directeur sportif Valerio Piva. L'équipe a tout fait pour nous permettre de nous entraîner dans les meilleures conditions", a ajouté Vliegen, qui disputera le weekend d'ouverture en Belgique. "Nous sommes ravis de faire partie du WorldTour, de pouvoir disputer les grands tours et les courses les plus importantes. Mais nous n'allons pas soudainement gagner partout. Ce sera une année de découverte et d'apprentissage", a ajouté le Hervien de 27 ans, qui estime que son équipe peut viser le top 15 sur le Tour de France grâce à l'arrivée du Sud-Africain Louis Meintjes. "Quelques gars peuvent aussi revendiquer une victoire d'étape ou un bon résultat, comme moi. Nous ne disposons pas d'un gros budget mais nous progressons chaque jour." Arrivée au sein de l'équipe en 2020, Jan Bakelants a annoncé son intention d'arrêter sa carrière au terme de son contrat actuel, qui court jusque fin 2022. "Je me sens bien ici", a lancé le Belge de 34 ans, lui aussi en stage en Espagne. "Notre nouveau statut WorldTour nous a permis d'effectuer des transferts intéressants. L'équipe a évolué", a ajouté le quatrième du dernier National sur route. "A la fin de l'année, nous serons contents si nous avons gagné une étape sur un grand tour. C'est une ambition réaliste. En plus de ça, il faudra remporter quelques victoires et accumuler suffisamment de points WorldTour." Bakelants, vainqueur de la 2e étape du Tour de France 2013, attend avec impatience la prochaine Grande Boucle. "Je suis heureux de pouvoir y retourner, d'autant plus dans un rôle libre et plus en tant qu'équipier d'un leader, comme pour Romain Bardet quand j'étais chez AG2R La Mondiale. Attention, je travaille volontiers pour un leader mais c'est bien aussi de pouvoir tenter sa chance et attaquer au lieu de rouler pour quelqu'un qui peut terminer sur le podium." (Belga)