"Une bonne journée pour nous", a tweeté Thierry Neuville après l'ES6, longue de 38,5 km. "La voiture a très bien fonctionné. Nous avons eu une mauvaise visibilité dans la dernière spéciale, avec le soleil qui était très bas. Je pense que nous perdons aussi une seconde ou deux dans la dernière épingle", dit le pilote belge, vainqueur de l'ES2. L'Estonien Ott Tänak (Toyota Yaris WRC), leader du championnat du monde, est 5e à 21.7, derrière le Britannique Kris Meeke (Toyota), 4e à 13 secondes de Loeb. Le Français Sébastien Ogier (Citroën C3 WRC), largué à 4:01 du leader vendredi soir, est le grand perdant du jour. Le sextuple tenant du titre, rival de Tänak et Neuville pour le titre mondial, a perdu plus de 40 secondes à cause d'un problème de direction assistée au début de la 2e spéciale, voyant s'envoler ses chances de décrocher un 7e titre. "Mes perspectives n'avaient déjà pas l'air fantastiques avant le départ, maintenant c'est encore plus compliqué", a réagi Ogier après la 1e boucle vendredi matin. Seul rallye de la saison disputé sur terre (vendredi) et sur asphalte (samedi et dimanche), la manche espagnole, qui propose 17 spéciales, soit 325,56 km chronométrés, se poursuit samedi avec deux boucles de trois spéciales suivies d'une courte ES urbaine. Deux passages sur deux spéciales sont prévus dimanche, avec la Power Stage et ses points bonus en conclusion. (Belga)