"Cela vient d'un seul joueur", a commenté Sacha Kljestan au micro de la RTBF, après la défaite d'Anderlecht 2-1 face à Limassol en barrages de la C1 mercredi. "La majeure partie de la deuxième période, on contrôlait le match et on gardait bien le ballon. Et puis, c'est venu d'un joueur : Milan Jovanovic. Il a trop dribblé le long de la ligne, il n'a pas donné son ballon. Du coup, on a perdu le cuir, quelques touches, quelques tacles et le but est arrivé."

Les propos de l'Américain sont loin d'être tendres vis-à-vis de son équipier. Pourtant, Milan Jovanovic, qui a clairement été en dessous de son niveau, se considère satisfait de sa rencontre : "j'étais très bien dans le match", explique-t-il à La Dernière Heure. Il n'a pourtant pas été percutant et s'est trouvé à la base du second but de l'AEL Limassol. "Je lui ai dit qu'il aurait dû dégager le ballon avant le deuxième but", explique Silvio Proto dans la DH de ce jeudi. "Soit, tout le monde commet des erreurs."

"Je n'aurais pas dû shooter dans cette bouteille"

Justement, des erreurs Jovanovic n'aura plus l'occasion d'en commettre lors du match retour, il n'y prendra tout simplement pas part. Suite à un mauvais geste à sa sortie du terrain, le Serbe a reçu un second carton jaune, synonyme d'expulsion et de suspension pour le retour au Parc Astrid. "Je n'aurais pas dû shooter dans cette bouteille", a-t-il confessé aux quotidiens du groupe Sud Presse.

Mais son coach, John van den Brom, se refuse à excuser l'énervement de son ailier : "je peux comprendre qu'il soit mécontent d'être remplacé, mais je ne peux excuser son geste", a-t-il déclaré à Sud Presse, tout en confirmant sa mise au cause sur le second but de l'AEL.

Sportfootmagazine.be

"Cela vient d'un seul joueur", a commenté Sacha Kljestan au micro de la RTBF, après la défaite d'Anderlecht 2-1 face à Limassol en barrages de la C1 mercredi. "La majeure partie de la deuxième période, on contrôlait le match et on gardait bien le ballon. Et puis, c'est venu d'un joueur : Milan Jovanovic. Il a trop dribblé le long de la ligne, il n'a pas donné son ballon. Du coup, on a perdu le cuir, quelques touches, quelques tacles et le but est arrivé." Les propos de l'Américain sont loin d'être tendres vis-à-vis de son équipier. Pourtant, Milan Jovanovic, qui a clairement été en dessous de son niveau, se considère satisfait de sa rencontre : "j'étais très bien dans le match", explique-t-il à La Dernière Heure. Il n'a pourtant pas été percutant et s'est trouvé à la base du second but de l'AEL Limassol. "Je lui ai dit qu'il aurait dû dégager le ballon avant le deuxième but", explique Silvio Proto dans la DH de ce jeudi. "Soit, tout le monde commet des erreurs." "Je n'aurais pas dû shooter dans cette bouteille" Justement, des erreurs Jovanovic n'aura plus l'occasion d'en commettre lors du match retour, il n'y prendra tout simplement pas part. Suite à un mauvais geste à sa sortie du terrain, le Serbe a reçu un second carton jaune, synonyme d'expulsion et de suspension pour le retour au Parc Astrid. "Je n'aurais pas dû shooter dans cette bouteille", a-t-il confessé aux quotidiens du groupe Sud Presse. Mais son coach, John van den Brom, se refuse à excuser l'énervement de son ailier : "je peux comprendre qu'il soit mécontent d'être remplacé, mais je ne peux excuser son geste", a-t-il déclaré à Sud Presse, tout en confirmant sa mise au cause sur le second but de l'AEL. Sportfootmagazine.be