"Depuis le début de ce millénaire, le football chypriote n'a cessé de progresser", souligne le journaliste chypriote Costas Fitsadonakis. "D'abord dans le chef d'Anorthosis qui a été le tout premier en 2008 à atteindre le stade des groupes de la CL. Ce qui n'est pas un mince mérite car le club a dû franchir trois tours préliminaires pour y parvenir. Il a d'abord éliminé les Arméniens de Pyunik Erevan (1-0 et 2-0), puis le Rapid Vienne (3-0 et 1-3) et enfin, ce qui ne gâte rien, l'Olympiacos (3-0 et 0-1). Depuis l'instauration de la Ligue des Champions au début des années 90, ils ne sont que deux à avoir réussi cet exploit. L'autre étant, la même année, le BATE Borisov, tombeur d'Anderlecht lors de l'ultime manche qualificative."

"Mais le véritable exploit, c'est évidemment l'accession aux quarts de finale d'Apoel Nicosie la saison passée", poursuit Costas Fitsadonakis. "Le champion de 2011 a d'abord réussi la gageure de sortir premier d'une poule avec le FC Porto, le Zenit Saint-Pétersbourg et le Shakhtar Donetsk. Autrement dit, trois vainqueurs de l'Europa League. Ensuite, il a sorti l'Olympique Lyonnais avant de tomber face au Real Madrid. Ce n'est pas à la portée du premier venu."

55% - 45% pour Anderlecht

"A présent, c'est sur l'AEL Limassol que se portent nos espoirs. Mais contre Anderlecht, ce n'est pas gagné d'avance car les chiffres plaident en faveur des Bruxellois. Reste que les temps ont changé. Aujourd'hui, il n'y a plus de différence marquante entre les meilleurs clubs chypriotes et leurs homologues grecs, par exemple. L'Apoel et le Panathinaïkos, c'est kif-kif. Seul l'Olympiakos a peut-être 10 % de talent en plus. A mes yeux, les top 5 chypriote et belge se valent plus ou moins. Je donne 55 % de chance à Anderlecht et 45 % à l'AEL d'accéder aux poules de la Ligue des Champions", conclut le journaliste chypriote.

Retrouvez l'intégralité de l'article consacré à l'AEL Limassol, adversaire d'Anderlecht en barrages de la Ligue des Champions, dans le Sport/Foot Magazine de ce mercredi. Bruno Govers, Sport/Foot Magazine

"Depuis le début de ce millénaire, le football chypriote n'a cessé de progresser", souligne le journaliste chypriote Costas Fitsadonakis. "D'abord dans le chef d'Anorthosis qui a été le tout premier en 2008 à atteindre le stade des groupes de la CL. Ce qui n'est pas un mince mérite car le club a dû franchir trois tours préliminaires pour y parvenir. Il a d'abord éliminé les Arméniens de Pyunik Erevan (1-0 et 2-0), puis le Rapid Vienne (3-0 et 1-3) et enfin, ce qui ne gâte rien, l'Olympiacos (3-0 et 0-1). Depuis l'instauration de la Ligue des Champions au début des années 90, ils ne sont que deux à avoir réussi cet exploit. L'autre étant, la même année, le BATE Borisov, tombeur d'Anderlecht lors de l'ultime manche qualificative.""Mais le véritable exploit, c'est évidemment l'accession aux quarts de finale d'Apoel Nicosie la saison passée", poursuit Costas Fitsadonakis. "Le champion de 2011 a d'abord réussi la gageure de sortir premier d'une poule avec le FC Porto, le Zenit Saint-Pétersbourg et le Shakhtar Donetsk. Autrement dit, trois vainqueurs de l'Europa League. Ensuite, il a sorti l'Olympique Lyonnais avant de tomber face au Real Madrid. Ce n'est pas à la portée du premier venu."55% - 45% pour Anderlecht"A présent, c'est sur l'AEL Limassol que se portent nos espoirs. Mais contre Anderlecht, ce n'est pas gagné d'avance car les chiffres plaident en faveur des Bruxellois. Reste que les temps ont changé. Aujourd'hui, il n'y a plus de différence marquante entre les meilleurs clubs chypriotes et leurs homologues grecs, par exemple. L'Apoel et le Panathinaïkos, c'est kif-kif. Seul l'Olympiakos a peut-être 10 % de talent en plus. A mes yeux, les top 5 chypriote et belge se valent plus ou moins. Je donne 55 % de chance à Anderlecht et 45 % à l'AEL d'accéder aux poules de la Ligue des Champions", conclut le journaliste chypriote. Retrouvez l'intégralité de l'article consacré à l'AEL Limassol, adversaire d'Anderlecht en barrages de la Ligue des Champions, dans le Sport/Foot Magazine de ce mercredi. Bruno Govers, Sport/Foot Magazine