Le Final Four de la première édition de la Ligue des Nations a lieu cette semaine au Portugal, à un an de l'Euro 2020. La première demi-finale oppose le Portugal à la Suisse mercredi à Porto. La seconde demi-finale voit les Pays-Bas affronter l'Angleterre jeudi à Guimaraes. Le match pour la 3e place et la finale se dérouleront dimanche, à Guimaraes et Porto. Pour rappel, la Belgique a manqué ce Final Four à la suite de sa défaite 5-2 en Suisse lors de la dernière journée de la phase de groupes de cette nouvelle compétition de l'UEFA. En 2019, 169 échantillons ont été prélevés par l'UEFA et par les organisations nationales antidopage (ONAD) sur les joueurs qui participeront à cette phase finale, a expliqué l'UEFA. Au total, 84 de ces échantillons ont été prélevés après un match, et 85 lors de séances d'entraînement ou au domicile des joueurs. Tous les résultats se sont révélés négatifs, a tenu à préciser l'UEFA. "En outre, les contrôleurs antidopage ont prélevé 20 échantillons supplémentaires sur les joueurs aux hôtels des équipes suite à leur arrivée au Portugal. Ces analyses seront réalisées dans les 48 heures, afin que les résultats soient connus avant les demi-finales L'UEFA dispose d'un programme complet de stockage des échantillons, dans le cadre duquel tous les échantillons prélevés sur les joueurs participant à nos compétitions d'élite sont stockés pendant une durée allant jusqu'à 10 ans, afin de permettre de nouvelles analyses futures. "Ainsi, de nouvelles analyses utilisant les toutes dernières méthodes scientifiques ont été réalisées sur 19 échantillons prélevés en 2015 sur des joueurs des équipes d'Angleterre, des Pays-Bas, du Portugal et de la Suisse, afin de vérifier si les résultats étaient toujours négatifs, avant le début du tournoi", ajoute encore l'UEFA. (Belga)