"Tous les deux nous aimons proposer du jeu", a déclaré le sélectionneur espagnol. "Ils vont essayer de rester invaincus... Et nous allons essayer de les battre pour aller en finale", a ajouté le sélectionneur espagnol au sujet de la série de 37 rencontres sans défaite des 'Azzurri'. Les Italiens sont champions d'Europe, alors que l'Espagne semble connaître une période de transition avec l'arrivée de plusieurs jeunes joueurs. Mais Luis Enrique dit "ne pas savoir" si l'Italie est actuellement plus forte que l'Espagne. "Je n'ai pas vu leurs matchs de qualification au Mondial. Mais je suis très ambitieux. Il faudra monter sur le terrain en étant très concentrés dès le début, jouer avec nos qualités, essayer de prendre le jeu en mains. J'ai un grand potentiel, des joueurs incroyables. J'espère pouvoir réaliser au mieux un match merveilleux contre les champions d'Europe. Ce match est une récompense. Nous faisons partie des quatre meilleures équipes et c'est quelque chose de stimulant pour nous", a ajouté Luis Enrique. "Je n'aime pas parler de peur ou d'inquiétude", a poursuivi Enrique. "En tant qu'entraîneurs, nous ne craignons rien, mais nous devons nous battre contre l'Italie quand elle a le ballon, car elle joue très bien. Notre idée est de jouer tout le match de la même manière." A Londres, l'Espagne avait commencé la rencontre avec un faux-9, Dani Olmo. Luis Enrique ne révèle pas s'il compte utiliser à nouveau ce dispositif. "Dans la liste, il y a toujours six ou sept attaquants, qui peuvent jouer soit dans l'axe, soit sur les côtés. Je suis un entraîneur très offensif, je suis convaincu qu'il existe beaucoup de façons d'attaquer. Attaquer reste toujours notre objectif. On n'attaque pas avec un joueur, comme on ne défend pas seulement à quatre, on agit en équipe. Et ce sera comme ça demain soir. On essaiera de se créer plus d'occasions et de davantage tenir le ballon, un aspect crucial pour notre jeu." (Belga)

"Tous les deux nous aimons proposer du jeu", a déclaré le sélectionneur espagnol. "Ils vont essayer de rester invaincus... Et nous allons essayer de les battre pour aller en finale", a ajouté le sélectionneur espagnol au sujet de la série de 37 rencontres sans défaite des 'Azzurri'. Les Italiens sont champions d'Europe, alors que l'Espagne semble connaître une période de transition avec l'arrivée de plusieurs jeunes joueurs. Mais Luis Enrique dit "ne pas savoir" si l'Italie est actuellement plus forte que l'Espagne. "Je n'ai pas vu leurs matchs de qualification au Mondial. Mais je suis très ambitieux. Il faudra monter sur le terrain en étant très concentrés dès le début, jouer avec nos qualités, essayer de prendre le jeu en mains. J'ai un grand potentiel, des joueurs incroyables. J'espère pouvoir réaliser au mieux un match merveilleux contre les champions d'Europe. Ce match est une récompense. Nous faisons partie des quatre meilleures équipes et c'est quelque chose de stimulant pour nous", a ajouté Luis Enrique. "Je n'aime pas parler de peur ou d'inquiétude", a poursuivi Enrique. "En tant qu'entraîneurs, nous ne craignons rien, mais nous devons nous battre contre l'Italie quand elle a le ballon, car elle joue très bien. Notre idée est de jouer tout le match de la même manière." A Londres, l'Espagne avait commencé la rencontre avec un faux-9, Dani Olmo. Luis Enrique ne révèle pas s'il compte utiliser à nouveau ce dispositif. "Dans la liste, il y a toujours six ou sept attaquants, qui peuvent jouer soit dans l'axe, soit sur les côtés. Je suis un entraîneur très offensif, je suis convaincu qu'il existe beaucoup de façons d'attaquer. Attaquer reste toujours notre objectif. On n'attaque pas avec un joueur, comme on ne défend pas seulement à quatre, on agit en équipe. Et ce sera comme ça demain soir. On essaiera de se créer plus d'occasions et de davantage tenir le ballon, un aspect crucial pour notre jeu." (Belga)