Après leur probant succès mardi soir contre la Russie (FIVB 5) en trois sets, les troupes de Gert Vande Broek remettaient le couvert dès le lendemain face aux Polonaises. Malgré les 14 unités de Britt Herbots, Kaja Grobelna et Celine Van Gestel, principaux atouts offensifs belges, les Yellow Tigers ne sont pas parvenues à aligner une seconde victoire de rang. Les Polonaises, emmenées par Magdalena Stysiak (24 pts) et Malwina Smarzek (21 pts) ont été plus réalistes. Les Belges défieront encore la Serbie, première mondiale et championne du monde, jeudi à Courtrai. Au classement provisoire, la Belgique pointe à la 9e place, sur seize nations, avec 11 points grâce à 4 victoires pour autant défaites. La Pologne est elle 5e avec 18 points grâce à 5 victoires pour 3 défaites. Lors des deux premières semaines de compétition, la Belgique a été battue par les Etats-Unis (FIVB 3, 0-3), le champion en titre, la Corée du Sud (FIVB 9, 0-3) et la Chine (FIVB 2, 0-3) mais s'est imposée contre la Bulgarie (FIVB 16, 3-2), le Japon (FIVB 6, 3-1) et la Thaïlande (FIVB 14, 3-0). Lors de la quatrième semaine de jeu (11-13 juin), les Yellow Tigers se rendront en Allemagne et rencontreront à Stuttgart les Allemandes (FIVB 15), les Néerlandaises (FIVB 7) et les Dominicaines (FIVB 10). La cinquième et dernière semaine de jeu (18-20 juin) se déroulera en Turquie, avec des duels à Ankara contre les Turques (FIVB 12), les Italiennes (FIVB 8) et les Brésiliennes (FIVB 4). Douze équipes de base sont assurées d'une place à long terme dans cette compétition. Quatre équipes sont des Challengers : la Bulgarie, la Belgique, la Pologne et la République dominicaine. La dernière parmi celles-ci est reléguée. Pour les Yellow Tigers, il est important de devancer au moins un de ces pays après cinq semaines d'intense compétition afin de conserver sa place parmi l'élite du volley mondial. L'an dernier, elles avaient réussi à s'assurer une treizième place (4 victoires-11 défaites). Le tour final à six équipes se déroulera à Nanjing, en Chine, tout comme l'année dernière. En 2018, les Etats-Unis s'étaient imposés en finale 3-2 face à la Turquie. L'équipe belge: Britt Herbots 14, Kaja Grobelna 14, Celine Van Gestel 14, Dominika Sobolska 8, Marlies Janssens 8, Ilka Van de Vyver 2; libero; Jodie Guilliams, Anna Valkenborg. Montées au jeu: Silke Van Avermaet 1, Manon Stragier 1, Elise Van Sas et Britt Rampelberg (Belga)