Ce duel était le premier entre Islandais et Anglais depuis le fameux huitième de finale de l'Euro 2016 où l'Islande s'était imposée 1-2. Cette défaite avait provoqué l'ire de la presse anglaise, pour qui il s'agit de la "plus grande humiliation de l'histoire de la sélection anglaise". Malgré une très large domination des Three Lions dans le premier acte, avec 76% de possession de balle, les deux équipes sont rentrées aux vestiaires sur un score nul et vierge. Les Anglais, supérieurs mais en manque d'inspiration à la conclusion, ont vu leur tâche se compliquer à la 71e minute quand Kyle Walker a écopé de sa seconde carte jaune. Réduits à dix, les 'Three Lions' ont malgré tout ouvert le score à la 91e minute grâce à Sterling, le buteur de Manchester City. La phalange de Gareth Southgate aurait pu concéder le partage. En effet, Joe Gomez a lui aussi provoqué un penalty mais Birkir Bjarnason, ancien joueur du Standard, n'a pas été capable de cadrer sa tentative alors que Jordan Pickford était parti du mauvais côté (90e+3). Les Islandais se déplaceront mardi au stade Roi Baudouin pour affronter la Belgique alors que les Anglais se rendront au Danemark simultanément. (Belga)

Ce duel était le premier entre Islandais et Anglais depuis le fameux huitième de finale de l'Euro 2016 où l'Islande s'était imposée 1-2. Cette défaite avait provoqué l'ire de la presse anglaise, pour qui il s'agit de la "plus grande humiliation de l'histoire de la sélection anglaise". Malgré une très large domination des Three Lions dans le premier acte, avec 76% de possession de balle, les deux équipes sont rentrées aux vestiaires sur un score nul et vierge. Les Anglais, supérieurs mais en manque d'inspiration à la conclusion, ont vu leur tâche se compliquer à la 71e minute quand Kyle Walker a écopé de sa seconde carte jaune. Réduits à dix, les 'Three Lions' ont malgré tout ouvert le score à la 91e minute grâce à Sterling, le buteur de Manchester City. La phalange de Gareth Southgate aurait pu concéder le partage. En effet, Joe Gomez a lui aussi provoqué un penalty mais Birkir Bjarnason, ancien joueur du Standard, n'a pas été capable de cadrer sa tentative alors que Jordan Pickford était parti du mauvais côté (90e+3). Les Islandais se déplaceront mardi au stade Roi Baudouin pour affronter la Belgique alors que les Anglais se rendront au Danemark simultanément. (Belga)