"C'est un tirage difficile, avec des adversaires forts, à commencer par l'Atlético qui a une équipe très expérimentée et bien organisée", a analysé Favre, qui a sous ses ordres Axel Witsel. "Ensuite Monaco, qui a sorti Manchester City il y a deux ans et n'a échoué qu'en demi-finale. Bruges est très fort collectivement et l'équipe nationale a montré la force du football belge actuellement. Mais nous sommes heureux d'accepter le défi." Clemente Villaverde, membre de la direction de l'Atlético, pointait lui un aspect important: "Ce sont des déplacements courts pour l'équipe, c'est important parce que nous avons souvent affronté des clubs assez éloignés. Sur cet aspect, c'est une amélioration par rapport à d'autres tirages." L'Atlético partira avec le statut de favori. "Le sort nous a réservé des adversaires que nous connaissons bien pour les avoir affrontés par le passé. Nous allons devoir nous battre mais nous sommes très contents. Toutes les équipes dans chaque groupe méritent le plus grand respect et il faudra beaucoup travailler pour atteindre la finale que nous sommes très contents d'accueillir (au stade Metropolitano). D'ici à la finale, il reste un long chemin et il faut se battre." Selon Vadim Vasilyev, vice-président de Monaco, "c'est un tirage compliqué mais en même temps ce sont de belles affiches." Pour Monaco, "affronter l'Atlético, une des meilleures équipes du monde, c'est un plaisir. Le Borussia Dordmund est aussi une équipe très forte. Les deux sont favoris je pense de ce groupe là. C'est un tirage au sort difficile, mais en même temps très intéressant. L'objectif est de faire mieux que la saison précédente." (Belga)

"C'est un tirage difficile, avec des adversaires forts, à commencer par l'Atlético qui a une équipe très expérimentée et bien organisée", a analysé Favre, qui a sous ses ordres Axel Witsel. "Ensuite Monaco, qui a sorti Manchester City il y a deux ans et n'a échoué qu'en demi-finale. Bruges est très fort collectivement et l'équipe nationale a montré la force du football belge actuellement. Mais nous sommes heureux d'accepter le défi." Clemente Villaverde, membre de la direction de l'Atlético, pointait lui un aspect important: "Ce sont des déplacements courts pour l'équipe, c'est important parce que nous avons souvent affronté des clubs assez éloignés. Sur cet aspect, c'est une amélioration par rapport à d'autres tirages." L'Atlético partira avec le statut de favori. "Le sort nous a réservé des adversaires que nous connaissons bien pour les avoir affrontés par le passé. Nous allons devoir nous battre mais nous sommes très contents. Toutes les équipes dans chaque groupe méritent le plus grand respect et il faudra beaucoup travailler pour atteindre la finale que nous sommes très contents d'accueillir (au stade Metropolitano). D'ici à la finale, il reste un long chemin et il faut se battre." Selon Vadim Vasilyev, vice-président de Monaco, "c'est un tirage compliqué mais en même temps ce sont de belles affiches." Pour Monaco, "affronter l'Atlético, une des meilleures équipes du monde, c'est un plaisir. Le Borussia Dordmund est aussi une équipe très forte. Les deux sont favoris je pense de ce groupe là. C'est un tirage au sort difficile, mais en même temps très intéressant. L'objectif est de faire mieux que la saison précédente." (Belga)