Oui ! L'AC Milan peut gagner

Parce qu'un match nul suffit au Milan. En préservant le 0-0 à l'aller, les Milanais se sont offert le luxe de ne pas devoir gagner ce mardi soir, cependant ils devront marquer. En phase de poules, les Rossoneri avaient obtenu un 2-2 au Camp Nou, un score synonyme de demi-finale ce soir. De quoi donner de l'espoir à l'équipe d'Allegri.

Parce que Milan a les joueurs pour faire la différence. Zlatan Ibrahimovic est le moteur offensif de l'équipe. Quand il va, tout va. Il est capable d'avoir un éclair de génie à tout moment. De plus, le grand Suédois sera revanchard envers Pep Guardiola qu'il accuse de ne pas lui avoir laissé sa chance au Barça. D'autres joueurs comme Kevin-Prince Boateng ou Alexandre Pato, de retour de blessure, peuvent aussi être déterminants. A l'arrière, les Italiens comptent sur l'expérience d'Alessandro Nesta ou du capitaine Massimo Ambrosini.

Parce que le Barça est moins intransigeant. A l'inverse de la saison dernière, le Barça a montré quelques (petits) signes de faiblesse. Plusieurs faux-pas en championnat ont conduit les Blaugrana à six points derrière le rival du Real Madrid.

Parce qu'en un match tout est possible. En 90 minutes, un exploit est toujours possible. Milan a réalisé une bonne perf' à l'aller : préserver le match retour. Il ne reste plus aux Rossoneri qu'à marquer, tenir, ... et espérer un coup de pouce de la providence.

Non ! Le Barça va l'emporter


Parce que le Barça est la meilleure équipe du monde. On l'a dit et redit, le Barça est la meilleure équipe du monde et peut-être même de l'histoire. Face à n'importe quelle formation, les Catalans partent favoris et ce sera encore vrai ce mardi soir. Individuellement, des joueurs parmi les meilleurs du monde occupent chaque poste. Collectivement, la manita rend fou n'importe quel adversaire.

Parce que l'AC a été très chanceux à l'aller. Sans dominer outrageusement, le Barça a eu la mainmise sur le match aller, l'AC passant plus d'une fois tout près de la correctionnelle. Les Milanais ont bien joué le coup mais les Barcelonais ont surtout été maladroits. Un péché que les hommes de Pep Guardiola ne reproduisent que très rarement deux fois d'affilée.

Parce que le match se joue au Camp Nou. La pression imprimée par les Blaugrana dans leur antre sera encore plus insupportable qu'à l'aller pour la défense milanaise, privée une fois de plus de son meilleur élément, Tiago Silva. A domicile, les Catalans se débarassent de tous leurs doutes et ne pensent plus qu'à une chose : aller de l'avant, ... en mode rouleau compresseur.

Parce que Lionel Messi. Si Zlatan is magic, Lionel is galactic. Tout ou presque a déjà été dit sur le triple Ballon d'Or. Alors, rappelons simplement que chaque fois que Messi entre en possession du ballon, il y a le feu. Le pompier Nesta a bien travaillé à l'aller, mais son expérience pourrait se révéler bien peu de chose face au brasier que Messi est capable de déclencher. De plus, statistiquement, la Pulga n'a pas marqué à l'aller... ce qui fait exploser les probabilités d'un but de sa part ce mardi soir.

Anthony Planus, Sportfootmagazine.be

Oui ! L'AC Milan peut gagner Parce qu'un match nul suffit au Milan. En préservant le 0-0 à l'aller, les Milanais se sont offert le luxe de ne pas devoir gagner ce mardi soir, cependant ils devront marquer. En phase de poules, les Rossoneri avaient obtenu un 2-2 au Camp Nou, un score synonyme de demi-finale ce soir. De quoi donner de l'espoir à l'équipe d'Allegri. Parce que Milan a les joueurs pour faire la différence. Zlatan Ibrahimovic est le moteur offensif de l'équipe. Quand il va, tout va. Il est capable d'avoir un éclair de génie à tout moment. De plus, le grand Suédois sera revanchard envers Pep Guardiola qu'il accuse de ne pas lui avoir laissé sa chance au Barça. D'autres joueurs comme Kevin-Prince Boateng ou Alexandre Pato, de retour de blessure, peuvent aussi être déterminants. A l'arrière, les Italiens comptent sur l'expérience d'Alessandro Nesta ou du capitaine Massimo Ambrosini. Parce que le Barça est moins intransigeant. A l'inverse de la saison dernière, le Barça a montré quelques (petits) signes de faiblesse. Plusieurs faux-pas en championnat ont conduit les Blaugrana à six points derrière le rival du Real Madrid. Parce qu'en un match tout est possible. En 90 minutes, un exploit est toujours possible. Milan a réalisé une bonne perf' à l'aller : préserver le match retour. Il ne reste plus aux Rossoneri qu'à marquer, tenir, ... et espérer un coup de pouce de la providence. Non ! Le Barça va l'emporter Parce que le Barça est la meilleure équipe du monde. On l'a dit et redit, le Barça est la meilleure équipe du monde et peut-être même de l'histoire. Face à n'importe quelle formation, les Catalans partent favoris et ce sera encore vrai ce mardi soir. Individuellement, des joueurs parmi les meilleurs du monde occupent chaque poste. Collectivement, la manita rend fou n'importe quel adversaire. Parce que l'AC a été très chanceux à l'aller. Sans dominer outrageusement, le Barça a eu la mainmise sur le match aller, l'AC passant plus d'une fois tout près de la correctionnelle. Les Milanais ont bien joué le coup mais les Barcelonais ont surtout été maladroits. Un péché que les hommes de Pep Guardiola ne reproduisent que très rarement deux fois d'affilée. Parce que le match se joue au Camp Nou. La pression imprimée par les Blaugrana dans leur antre sera encore plus insupportable qu'à l'aller pour la défense milanaise, privée une fois de plus de son meilleur élément, Tiago Silva. A domicile, les Catalans se débarassent de tous leurs doutes et ne pensent plus qu'à une chose : aller de l'avant, ... en mode rouleau compresseur. Parce que Lionel Messi. Si Zlatan is magic, Lionel is galactic. Tout ou presque a déjà été dit sur le triple Ballon d'Or. Alors, rappelons simplement que chaque fois que Messi entre en possession du ballon, il y a le feu. Le pompier Nesta a bien travaillé à l'aller, mais son expérience pourrait se révéler bien peu de chose face au brasier que Messi est capable de déclencher. De plus, statistiquement, la Pulga n'a pas marqué à l'aller... ce qui fait exploser les probabilités d'un but de sa part ce mardi soir.Anthony Planus, Sportfootmagazine.be