"Si l'on tient compte du fait que je ne travaille avec ce groupe que depuis six semaines et qu'il y a cinq nouveaux joueurs sur le terrain aujourd'hui, alors j'ai vu des choses positives", a estimé le T1 de Bruges. Après deux faciles victoires en championnat contre Waasland-Beveren et Saint-Trond, le Dynamo Kiev s'est avéré être un adversaire beaucoup plus difficile. Un penalty inscrit par Hans Vanaken permet aux Brugeois de se rendre en Ukraine avec une bonne position de départ. "Je pense que notre équipe s'améliore chaque semaine. C'est un niveau plus élevé que le championnat. Mais nous le savions à l'avance. Je suis particulièrement satisfait de la première période. Nous leur avons fait mal, avec de bons mouvements de course, beaucoup de profondeur et une bonne construction de l'arrière. Cela a parfois manqué en deuxième mi-temps. Il n'y avait pas assez de calme avec le ballon. On doit encore travailler là-dessus." "Nous devons être satisfaits de ce résultat. Garder le zéro est toujours bon en Europe", a poursuivi Clément. "Nous devons nous rendre maintenant à Kiev pour marquer des buts. Si on marque à Kiev, ils devront alors marquer trois buts." Les Brugeois ont joué une moins convaincante seconde mi-temps, au cours de laquelle leurs intentions offensives ne se sont pas concrétisées. "Il n'était pas du tout prévu de contrôler en deuxième période. En fait, nous voulions marquer un deuxième but. Même s'il est vrai que Kiev s'est amélioré avec ses deux remplacements à la pause." Simon Mignolet n'a concédé aucun but à ses débuts. "Simon a immédiatement joué un rôle important, avec des arrêts importants. Il a également apporté du calme dans le jeu. Avec une seule séance d'entraînement dans les jambes, c'est génial. Cela montre à quel point il est mature et combien il sera important pour le Club à l'avenir." "Nous avons bien débuté et avons contrôlé le jeu dès le début", a déclaré Aleksandr Khatskevich, l'entraîneur du Dynamo Kiev. "Mais après ça, le Club Bruges a souvent réussi à nous voler le cuir. En seconde période, nous avons certainement été plus forts, notamment grâce à deux remplacements à la pause qui nous ont donné plus d'occasions d'attaquer. Nous nous sommes souvent bien débrouillés en contre-attaque. Il nous reste un sentiment positif en deuxième mi-temps." . (Belga)