Cette défaite met fin au parcours honorable de Besiktas, premier club turc à s'être qualifié pour les phases finales de la C1 en terminant premier de son groupe. Les "Aigles noirs" ont notamment remporté tous leurs matches à l'extérieur (1-3 à Porto, 1-2 à Monaco et 1-2 à Leipzig). "Le Besiktas est une très bonne équipe et ils ont voulu jouer un bon football aujourd'hui, un football tourné vers l'attaque", a complimenté Heynckes. "Cela n'a pas été une victoire facile. Marquer trois buts a même été très difficile, mais cela montre combien notre équipe est performante et intelligente..." L'adversaire souhaité en quarts ? "Dans le foot actuel on ne peut plus se permettre le luxe de dire +Je veux tomber contre telle ou telle équipe+. Quel que soit l'adversaire, il sera fort et nous devrons être prêts. Seules les équipes les plus fortes arrivent en quarts..." L'ambiance au Besiktas ? "Incroyable. Encore plus qu'à Naples ou Glasgow. Cela a été très difficile. Les supporters jouent un rôle très important et c'est peut-être l'une des raisons qui ont permis au Besiktas d'arriver aussi loin..." (Belga)

Cette défaite met fin au parcours honorable de Besiktas, premier club turc à s'être qualifié pour les phases finales de la C1 en terminant premier de son groupe. Les "Aigles noirs" ont notamment remporté tous leurs matches à l'extérieur (1-3 à Porto, 1-2 à Monaco et 1-2 à Leipzig). "Le Besiktas est une très bonne équipe et ils ont voulu jouer un bon football aujourd'hui, un football tourné vers l'attaque", a complimenté Heynckes. "Cela n'a pas été une victoire facile. Marquer trois buts a même été très difficile, mais cela montre combien notre équipe est performante et intelligente..." L'adversaire souhaité en quarts ? "Dans le foot actuel on ne peut plus se permettre le luxe de dire +Je veux tomber contre telle ou telle équipe+. Quel que soit l'adversaire, il sera fort et nous devrons être prêts. Seules les équipes les plus fortes arrivent en quarts..." L'ambiance au Besiktas ? "Incroyable. Encore plus qu'à Naples ou Glasgow. Cela a été très difficile. Les supporters jouent un rôle très important et c'est peut-être l'une des raisons qui ont permis au Besiktas d'arriver aussi loin..." (Belga)