Manchester City a proposé un pressing haut d'entrée, sans pour autant offrir une grosse intensité. A ce rythme-là, le Real a vite fait de reprendre la main. Il aura toutefois fallu patienter pour voir le premier ballon madrilène dans le rectangle adverse: un centre de Vinicius pour Karim Benzema, qui été devancé par Aymeric Laporte (12e). Le premier gros frisson a été pour le Real. Bien lancé par De Bruyne, Jesus a accéléré dans la surface et a repiqué sur son pied droit mais Courtois s'est interposé (21e). City se faisait de plus en plus pressant notamment par De Bruyne qui, après avoir laissé passer le ballon entre ses jambes pour mieux faire l'appel dans la surface, n'est pas parvenu à appuyer son tir (28e). Les Citizens ont également eu une frayeur quand Benzema a repris de la tête un centre de Benjamin Mendy qu'Ederson a sorti (30e). Si le match a mis du temps à se décanter, il s'en est fallu d'une grosse parade de Courtois et d'un sauvetage de Casemiro sur corner de De Bruyne pour que les Anglais ne prennent pas l'avance (45e+2). Le début de la seconde période a vu les rôles s'inverser: City contrôle et le Real contre. A ce petit jeu, les Merengues se sont bien débrouillés. Profitant d'une perte de balle de Kyle Walker, Vinicius a brûlé la défense avant de glisser latéralement le ballon à Isco (60e, 1-0). Alors que Manchester semblait dans le creux de la vague, De Bruyne a délivré un centre en cloche sur lequel Jesus s'est montré plus en phase que Sergio Ramos (78e, 1-1). Les Mancuniens étaient relancés et sur une acclération de Raheem Sterling, Daniel Carvajal a commis le penalty transformé par De Bruyne (83e, 1-2). La note allait être encore plus salée pour le Real qui a perdu Ramos, exclu pour avoir accroché Jesus filant seul vers le but (86e). Dans l'autre rencontre, la Juventus a fait trembler la défense lyonnaise dans les premières minute. Sur son premier ballon, Cristiano Ronaldo a effacé Tousart dans la surface et son centre au second poteau a failli finir dans le but (4e). Après le quart d'heure, Lyon a montré un tout autre visage et s'est procuré une première bonne occasion: sur un coup de coin de Houssem Aouar, la reprise de la tête au premier poteau de Kari Toko-Ekambi a heurté la transversale (21e). Paulo Dybala, Rodrigo Bentancur et Ronaldo ont alors redonné de la consistance au jeu des Italiens, qui se sont retrouvés momentanément à dix suite à la blessure de Matthijs de Ligt séché par Alex Sandro. Lyon en a profité et après un une-deux avec Maxwel Cornet, Aouar a centré en retrait dans la surface pour Tousart (31e, 1-0). A la reprise, les duels sont devenus plus musclés et Lyon a offert plusieurs bons coups francs à la Juventus en commettant des fautes sur Ronaldo. Les Turinois ne les ont pas bien exploités tout comme les occasions de but qu'ils se sont créées. (Belga)

Manchester City a proposé un pressing haut d'entrée, sans pour autant offrir une grosse intensité. A ce rythme-là, le Real a vite fait de reprendre la main. Il aura toutefois fallu patienter pour voir le premier ballon madrilène dans le rectangle adverse: un centre de Vinicius pour Karim Benzema, qui été devancé par Aymeric Laporte (12e). Le premier gros frisson a été pour le Real. Bien lancé par De Bruyne, Jesus a accéléré dans la surface et a repiqué sur son pied droit mais Courtois s'est interposé (21e). City se faisait de plus en plus pressant notamment par De Bruyne qui, après avoir laissé passer le ballon entre ses jambes pour mieux faire l'appel dans la surface, n'est pas parvenu à appuyer son tir (28e). Les Citizens ont également eu une frayeur quand Benzema a repris de la tête un centre de Benjamin Mendy qu'Ederson a sorti (30e). Si le match a mis du temps à se décanter, il s'en est fallu d'une grosse parade de Courtois et d'un sauvetage de Casemiro sur corner de De Bruyne pour que les Anglais ne prennent pas l'avance (45e+2). Le début de la seconde période a vu les rôles s'inverser: City contrôle et le Real contre. A ce petit jeu, les Merengues se sont bien débrouillés. Profitant d'une perte de balle de Kyle Walker, Vinicius a brûlé la défense avant de glisser latéralement le ballon à Isco (60e, 1-0). Alors que Manchester semblait dans le creux de la vague, De Bruyne a délivré un centre en cloche sur lequel Jesus s'est montré plus en phase que Sergio Ramos (78e, 1-1). Les Mancuniens étaient relancés et sur une acclération de Raheem Sterling, Daniel Carvajal a commis le penalty transformé par De Bruyne (83e, 1-2). La note allait être encore plus salée pour le Real qui a perdu Ramos, exclu pour avoir accroché Jesus filant seul vers le but (86e). Dans l'autre rencontre, la Juventus a fait trembler la défense lyonnaise dans les premières minute. Sur son premier ballon, Cristiano Ronaldo a effacé Tousart dans la surface et son centre au second poteau a failli finir dans le but (4e). Après le quart d'heure, Lyon a montré un tout autre visage et s'est procuré une première bonne occasion: sur un coup de coin de Houssem Aouar, la reprise de la tête au premier poteau de Kari Toko-Ekambi a heurté la transversale (21e). Paulo Dybala, Rodrigo Bentancur et Ronaldo ont alors redonné de la consistance au jeu des Italiens, qui se sont retrouvés momentanément à dix suite à la blessure de Matthijs de Ligt séché par Alex Sandro. Lyon en a profité et après un une-deux avec Maxwel Cornet, Aouar a centré en retrait dans la surface pour Tousart (31e, 1-0). A la reprise, les duels sont devenus plus musclés et Lyon a offert plusieurs bons coups francs à la Juventus en commettant des fautes sur Ronaldo. Les Turinois ne les ont pas bien exploités tout comme les occasions de but qu'ils se sont créées. (Belga)