L'Espagnol, qui court derrière un succès en C1 depuis 10 ans et son sacre avec le FC Barcelone en 2011, n'avait pas encore le recul nécessaire pour savoir comment éviter une telle défaite la saison prochaine. "C'est trop tôt pour en parler. On a joué 61 matches sur 62 possibles (Manchester City n'a pas joué la finale de la Coupe d'Angleterre, éliminé en demi-finale par Chelsea, NDLR), dans un contexte difficile avec la pandémie. Si on analyse le match, on est triste, bien sûr, on doit apprendre de ça. Mais la saison reste exceptionnelle. Les joueurs ont tout donné sur le terrain. On va essayer de revenir en finale, en étant plus fort." Dominateur en Premier League, City n'a cadré qu'un seul tir samedi sur la pelouse du stade du Dragon de Porto. "Riyad (Mahrez) a eu une occasion à la fin... On savait qu'avec Chelsea, c'était difficile de se créer des occasions. C'était un match serré. Pour une première finale, on a joué un très bon match, on a montré du courage, surtout en première période. Les joueurs ont tout donné. Je veux les féliciter", a analysé le Catalan. Guardiola, qui a surpris en se passant au coup d'envoi d'un vrai milieu défensif en plaçant Fernandinho et Pedri sur le banc, n'a pas semblé regretter ses décisions. "Le match était exceptionnel, vu que c'était notre première fois en finale. Chelsea est une très bonne équipe et on a rivalisé. En seconde période on méritait de marquer un but, mais on ne l'a pas mis", a-t-il ponctué. (Belga)

L'Espagnol, qui court derrière un succès en C1 depuis 10 ans et son sacre avec le FC Barcelone en 2011, n'avait pas encore le recul nécessaire pour savoir comment éviter une telle défaite la saison prochaine. "C'est trop tôt pour en parler. On a joué 61 matches sur 62 possibles (Manchester City n'a pas joué la finale de la Coupe d'Angleterre, éliminé en demi-finale par Chelsea, NDLR), dans un contexte difficile avec la pandémie. Si on analyse le match, on est triste, bien sûr, on doit apprendre de ça. Mais la saison reste exceptionnelle. Les joueurs ont tout donné sur le terrain. On va essayer de revenir en finale, en étant plus fort." Dominateur en Premier League, City n'a cadré qu'un seul tir samedi sur la pelouse du stade du Dragon de Porto. "Riyad (Mahrez) a eu une occasion à la fin... On savait qu'avec Chelsea, c'était difficile de se créer des occasions. C'était un match serré. Pour une première finale, on a joué un très bon match, on a montré du courage, surtout en première période. Les joueurs ont tout donné. Je veux les féliciter", a analysé le Catalan. Guardiola, qui a surpris en se passant au coup d'envoi d'un vrai milieu défensif en plaçant Fernandinho et Pedri sur le banc, n'a pas semblé regretter ses décisions. "Le match était exceptionnel, vu que c'était notre première fois en finale. Chelsea est une très bonne équipe et on a rivalisé. En seconde période on méritait de marquer un but, mais on ne l'a pas mis", a-t-il ponctué. (Belga)