Benzema contre Mané, Ancelotti face à Klopp, la revanche de Salah, la muraille Courtois ou le retour d'Eden Hazard dans les rangs madrilènes et des dizaines de milliers de supporters anglais et espagnols dans la capitale française: tout est prêt. Le Real peut allonger son record avec une 14e victoire, et les "Reds" en conquérir une septième et rejoindre l'AC Milan au deuxième rang des géants européens. Liverpool-Real devient la première affiche jouée trois fois en finale de la C1. Ce classique devrait aussi éclaircir le duel pour le Ballon d'Or entre Benzema et Mané. Benzema a sublimé le Real cette saison en C1, avec 15 réalisations, décrochant le 35e titre de champion d'Espagne des Madrilènes et le premier sacre de la France en Ligue des nations. Mané a manqué la Premier League d'un point, devancé par City, mais a remporté les deux Coupes nationales en Angleterre et guidé le Sénégal à sa première Coupe d'Afrique contre l'Égypte de son partenaire Mohamed Salah. Ce dernier, autre candidat au Ballon d'Or, avait dû abandonner la précédente finale Real-Liverpool (3-1), en 2018, blessé. Plutôt qu'une revanche, il s'agit d'une belle, puisque Liverpool avait gagné la première finale, en 1981 (1-0), au Parc des Princes. En tout, 6.800 policiers, gendarmes et pompiers sont mobilisés pour assurer la sécurité , avec un oeil sur les 30.000 à 40.000 supporters "Reds" qui pourraient débarquer à Paris sans billet. Le club anglais a d'ailleurs installé sa propre "fan zone" à Vincennes. Il s'agit de la troisième finale en cinq ans pour Liverpool, sacré en 2019; de la cinquième en neuf ans pour le Real, dont un triplé de 2016 à 2018. (Belga)

Benzema contre Mané, Ancelotti face à Klopp, la revanche de Salah, la muraille Courtois ou le retour d'Eden Hazard dans les rangs madrilènes et des dizaines de milliers de supporters anglais et espagnols dans la capitale française: tout est prêt. Le Real peut allonger son record avec une 14e victoire, et les "Reds" en conquérir une septième et rejoindre l'AC Milan au deuxième rang des géants européens. Liverpool-Real devient la première affiche jouée trois fois en finale de la C1. Ce classique devrait aussi éclaircir le duel pour le Ballon d'Or entre Benzema et Mané. Benzema a sublimé le Real cette saison en C1, avec 15 réalisations, décrochant le 35e titre de champion d'Espagne des Madrilènes et le premier sacre de la France en Ligue des nations. Mané a manqué la Premier League d'un point, devancé par City, mais a remporté les deux Coupes nationales en Angleterre et guidé le Sénégal à sa première Coupe d'Afrique contre l'Égypte de son partenaire Mohamed Salah. Ce dernier, autre candidat au Ballon d'Or, avait dû abandonner la précédente finale Real-Liverpool (3-1), en 2018, blessé. Plutôt qu'une revanche, il s'agit d'une belle, puisque Liverpool avait gagné la première finale, en 1981 (1-0), au Parc des Princes. En tout, 6.800 policiers, gendarmes et pompiers sont mobilisés pour assurer la sécurité , avec un oeil sur les 30.000 à 40.000 supporters "Reds" qui pourraient débarquer à Paris sans billet. Le club anglais a d'ailleurs installé sa propre "fan zone" à Vincennes. Il s'agit de la troisième finale en cinq ans pour Liverpool, sacré en 2019; de la cinquième en neuf ans pour le Real, dont un triplé de 2016 à 2018. (Belga)