Arjen Robben (Bayern) : "Je pense qu'on peut être fiers de nous après ce que nous avons réussi ici. On était menés 2-0 après juste 14 minutes, et on a réussi à réagir. On mérite d'être en finale. C'est une grande performance de notre part, il faut féliciter notre équipe. À la mi-temps, on s'est parlé et on s'est dit qu'on pouvait le faire. On a réalisé qu'il y avait des moments où l'on contrôlait le jeu et on semblait meilleur. Ceci dit, on savait aussi qu'il fallait faire attention car Madrid a tellement de qualités devant. Avant le début de la prolongation, on a ressenti qu'on avait un léger avantage. On voyait que certains de leurs joueurs étaient fatigués. Je pense que notre condition physique est un de nos points forts, et on l'a prouvé en montrant qu'on pouvait jouer pendant 120 minutes et plus," a déclaré le Néerlandais à UEFA.com.

José Mourinho (Real) : "Que trois de nos joueurs aient raté leur tir au but, cela m'attriste beaucoup. Après aux tirs au but, le seul échec, c'est celui du tireur. Je n'ai pas échoué, je n'ai pas tiré. Et les gens qui échouent sont ceux qui ont des c..., qui ne sont pas égoïstes et qui donnent le maximum pour l'équipe. C'est pour ça que je suis fier de tout le monde. Samedi dernier, nous jouions le match le plus important de notre championnat tandis qu'eux (les Munichois) ont pu faire tourner l'effectif. De ce point de vue, la fraîcheur a peut-être joué. Dans certains pays, on arrange le calendrier pour éviter d'arriver crevé dans les grands matchs, mais personne ne m'écoute ici. Le Barça a joué samedi, et est aussi éliminé", a confié le coach du Real après la rencontre.

Sergio Ramos (Real) : "Si je devais retirer un penalty dans la même situation demain, je le ferais. Quand on pense avoir assez de confiance pour le faire, et c'était mon cas, on veut aider son équipe. Essayer d'atteindre une finale de l'UEFA Champions League en tirant un penalty représente une immense pression, mais personnellement, j'ai toujours été OK avec ça. On a laissé notre sang et nos âmes sur le terrain tellement on a bataillé, et tout ce qu'on peut dire, c'est que c'est dommage d'être éliminé aux tirs au but. (Le Bayern) a été meilleur que nous dans cet exercice. Les joueurs qui le sentaient le mieux ont tiré. On ne reproche rien à personne. La vie continue et on a un autre match à préparer (contre le Sevilla FC) dimanche", a expliqué le défenseur madrilène à UEFA.com.

Franck Ribéry (Bayern) : "C'était dur ce soir. C'est dommage qu'on prenne deux buts au bout de quinze minutes. Mais, après, on s'est bien repris. Il fallait juste marquer ce petit but. On l'a fait. C'est ma première finale de Ligue des Champions. J'étais suspendu il y a deux ans contre l'Inter (défaite 2-0 du Bayern). Je me réjouis."

"Chelsea est une équipe qui ne lâche rien, on l'a bien vu (mardi) soir contre Barcelone. Ce sera difficile. A nous d'être prêt, à nous de faire en sorte que ça se passe bien comme on l'a bien fait ce soir contre Madrid", a conclu l'ailier français à l'issue du match.

Sportfootmagazine.be

Arjen Robben (Bayern) : "Je pense qu'on peut être fiers de nous après ce que nous avons réussi ici. On était menés 2-0 après juste 14 minutes, et on a réussi à réagir. On mérite d'être en finale. C'est une grande performance de notre part, il faut féliciter notre équipe. À la mi-temps, on s'est parlé et on s'est dit qu'on pouvait le faire. On a réalisé qu'il y avait des moments où l'on contrôlait le jeu et on semblait meilleur. Ceci dit, on savait aussi qu'il fallait faire attention car Madrid a tellement de qualités devant. Avant le début de la prolongation, on a ressenti qu'on avait un léger avantage. On voyait que certains de leurs joueurs étaient fatigués. Je pense que notre condition physique est un de nos points forts, et on l'a prouvé en montrant qu'on pouvait jouer pendant 120 minutes et plus," a déclaré le Néerlandais à UEFA.com. José Mourinho (Real) : "Que trois de nos joueurs aient raté leur tir au but, cela m'attriste beaucoup. Après aux tirs au but, le seul échec, c'est celui du tireur. Je n'ai pas échoué, je n'ai pas tiré. Et les gens qui échouent sont ceux qui ont des c..., qui ne sont pas égoïstes et qui donnent le maximum pour l'équipe. C'est pour ça que je suis fier de tout le monde. Samedi dernier, nous jouions le match le plus important de notre championnat tandis qu'eux (les Munichois) ont pu faire tourner l'effectif. De ce point de vue, la fraîcheur a peut-être joué. Dans certains pays, on arrange le calendrier pour éviter d'arriver crevé dans les grands matchs, mais personne ne m'écoute ici. Le Barça a joué samedi, et est aussi éliminé", a confié le coach du Real après la rencontre. Sergio Ramos (Real) : "Si je devais retirer un penalty dans la même situation demain, je le ferais. Quand on pense avoir assez de confiance pour le faire, et c'était mon cas, on veut aider son équipe. Essayer d'atteindre une finale de l'UEFA Champions League en tirant un penalty représente une immense pression, mais personnellement, j'ai toujours été OK avec ça. On a laissé notre sang et nos âmes sur le terrain tellement on a bataillé, et tout ce qu'on peut dire, c'est que c'est dommage d'être éliminé aux tirs au but. (Le Bayern) a été meilleur que nous dans cet exercice. Les joueurs qui le sentaient le mieux ont tiré. On ne reproche rien à personne. La vie continue et on a un autre match à préparer (contre le Sevilla FC) dimanche", a expliqué le défenseur madrilène à UEFA.com. Franck Ribéry (Bayern) : "C'était dur ce soir. C'est dommage qu'on prenne deux buts au bout de quinze minutes. Mais, après, on s'est bien repris. Il fallait juste marquer ce petit but. On l'a fait. C'est ma première finale de Ligue des Champions. J'étais suspendu il y a deux ans contre l'Inter (défaite 2-0 du Bayern). Je me réjouis." "Chelsea est une équipe qui ne lâche rien, on l'a bien vu (mardi) soir contre Barcelone. Ce sera difficile. A nous d'être prêt, à nous de faire en sorte que ça se passe bien comme on l'a bien fait ce soir contre Madrid", a conclu l'ailier français à l'issue du match. Sportfootmagazine.be