Guillaume Gillet (défenseur d'Anderlecht) dans la DH : "Ce que l'on a fait ce mardi soir, c'est le mérite du coach. Il fait des choix tactiques et il arrive à les assumer. Avant, on avait toujours peur, on n'osait pas jouer sur nos qualités. Ici, il nous donne une confiance qu'on avait un peu perdue. Ce point lui revient aussi. Ils m'avaient laissé des espaces en première période. J'ai essayé d'en profiter un maximum mais on ne pouvait pas non plus foncer tête baissée. Oli et moi, on a d'ailleurs dû un peu reculer par après. On a moins mis le nez à la fenêtre maison s'attendait à ce qu'en début de seconde période, ils nous laissent moins d'espaces. On a pris le point qu'il fallait."

Sacha Kljestan (médian d'Anderlecht) dans la DH : "C'était un match très dur. Un point en déplacement, c'est toujours bon à prendre. Nous avons également eu quelques occasions, mais un partage est un résultat équitable."

Roger Vanden Stock (président d'Anderlecht) dans la DH : "Ce match, on aurait pu le gagner mais on aurait aussi pu le perdre. Il faut donc savourer ce point. J'ai beaucoup apprécié notre organisation. C'était un peu nouveau mais cela a parfaitement fonctionné. L'équipe a souffert en seconde période même si Lucas Biglia obtient encore une très belle occasion avec ce tir qui passe au-dessus. Je quitte le stade heureux. Ce point est bon pour notre image en Europe. C'est un score encourageant pour la suite. Je suis quand même surpris par le succès 3-0 de Malaga. Quand j'ai vu ça, j'ai directement pensé qu'on avait de la chance de ne pas affronter le Zenit lors de la prochaine journée. Les Russes voudront se rattraper et ça risque de faire mal."

Cheikhou Kouyaté (médian d'Anderlecht) dans la DH : "Le coach m'avait dit que j'étais le seul à pouvoir (tenir Boateng) dans l'équipe. Il m'a expliqué que Boateng n'aimait pas avoir un mec qui le suivait partout et j'ai essayé de le faire au mieux. Je crois que je m'en suis bien sorti. D'habitude, c'est moi qui donne les coups mais là j'en ai ramassés sans arrêt. Boateng a carrément marché sur ma cheville et je pense qu'il l'a fait exprès. Il savait que je souffrais déjà et il a voulu me finir. Après ça, j'ai pris cinq minutes pour m'en remettre tellement j'avais mal. "

Silvio Proto (gardien d'Anderlecht) dans la DH : "On a été solidaire. Ça fait plaisir de garder le 0 à San Siro. J'ai fait mon boulot comme les autres. Après, on peut toujours faire mieux. Des automatismes doivent encore venir au niveau de ce nouveau système que nous arborons. On forme un bon groupe, je pense à Juhasz qui est bien monté au jeu. Le coach nous conseille bien, il nous avait dit de garder le ballon, être patient et éviter d'encaisser rapidement. On a gardé la tête froide et joué avec beaucoup de passion. On a pris de la confiance ce soir mais rien n'est gagné. Aller chercher la deuxième place ? Gardons les pieds sur terre, Milan va se réveiller, on les a pris au bon moment. Ne faisons pas d'excès de confiance mais tout est possible."

Massimiliano Allegri (entraîneur de l'AC Milan) au micro de Sky Sport : "Ce n'est pas un moment facile, on dépense beaucoup d'énergie et mentalement c'est fatigant. Nous devons continuer à travailler. On se laisse prendre par la nervosité et par les trop nombreux on-dit, ce qui n'est pas bon. Ce soir, nous n'avons pas pris de but, ce qui est quelque chose de positif. On essayera de marquer ce week-end en championnat. Il faut améliorer nos situations de jeu et avoir du courage. Dans nos derniers matchs, nous avons concédé peu d'occasions, mais c'est un mauvais moment. Nous avons raté des occasions, et manqué de réalisme dans le dernier geste. Nous n'allons pas nous laisser abattre, les garçons ont fait du mieux qu'ils pouvaient. Je suis déçu parce qu'une victoire ce soir aurait fait du bien aux garçons, pour le mental. Je crois que nous sommes sur la bonne route. Nous attendons le retour de Montolivo ce week-end, il nous donnera un peu plus de géométrie au milieu de terrain. Il est inutile de se cacher, jouer à San Siro n'est pas facile. Ce soir, nous méritions la victoire, mais nous n'avons pas réussi à gagner. Individuellement et dans le jeu, nous avons progressé".

Mathieu Flamini (médian de l'AC Milan) au micro de Sky Sport : "L'équipe voulait gagner ce match, on a eu des occasions mais nous n'avons pas réussi à les mettre au fond. Le côté positif, c'est que nous n'en avons pas encaissé. Je ne sais pas pourquoi nous n'avons pas réussi à marquer, nous devons continuer à travailler. Il y a des qualités dans cette équipe. Nous devons oublier ce match, et travailler dur. Je suis sûr que les choses vont s'arranger".

Stephan El Shaarawy (attaquant de l'AC Milan) au micro de Sky Sport : "Il y a énormément de regret. Il fallait obtenir trois points, nous avons tout donné, maintenant, il faut penser au championnat. Cela fait trois matches qu'on n'arrive pas à gagner à la maison, trois matches où l'on ne marque pas chez nous. On a tout donné. Nous avons un très bon rapport avec Allegri, tout le monde doit s'aider, on va continuer comme ça".

Sportfootmagazine.be

Guillaume Gillet (défenseur d'Anderlecht) dans la DH : "Ce que l'on a fait ce mardi soir, c'est le mérite du coach. Il fait des choix tactiques et il arrive à les assumer. Avant, on avait toujours peur, on n'osait pas jouer sur nos qualités. Ici, il nous donne une confiance qu'on avait un peu perdue. Ce point lui revient aussi. Ils m'avaient laissé des espaces en première période. J'ai essayé d'en profiter un maximum mais on ne pouvait pas non plus foncer tête baissée. Oli et moi, on a d'ailleurs dû un peu reculer par après. On a moins mis le nez à la fenêtre maison s'attendait à ce qu'en début de seconde période, ils nous laissent moins d'espaces. On a pris le point qu'il fallait." Sacha Kljestan (médian d'Anderlecht) dans la DH : "C'était un match très dur. Un point en déplacement, c'est toujours bon à prendre. Nous avons également eu quelques occasions, mais un partage est un résultat équitable." Roger Vanden Stock (président d'Anderlecht) dans la DH : "Ce match, on aurait pu le gagner mais on aurait aussi pu le perdre. Il faut donc savourer ce point. J'ai beaucoup apprécié notre organisation. C'était un peu nouveau mais cela a parfaitement fonctionné. L'équipe a souffert en seconde période même si Lucas Biglia obtient encore une très belle occasion avec ce tir qui passe au-dessus. Je quitte le stade heureux. Ce point est bon pour notre image en Europe. C'est un score encourageant pour la suite. Je suis quand même surpris par le succès 3-0 de Malaga. Quand j'ai vu ça, j'ai directement pensé qu'on avait de la chance de ne pas affronter le Zenit lors de la prochaine journée. Les Russes voudront se rattraper et ça risque de faire mal." Cheikhou Kouyaté (médian d'Anderlecht) dans la DH : "Le coach m'avait dit que j'étais le seul à pouvoir (tenir Boateng) dans l'équipe. Il m'a expliqué que Boateng n'aimait pas avoir un mec qui le suivait partout et j'ai essayé de le faire au mieux. Je crois que je m'en suis bien sorti. D'habitude, c'est moi qui donne les coups mais là j'en ai ramassés sans arrêt. Boateng a carrément marché sur ma cheville et je pense qu'il l'a fait exprès. Il savait que je souffrais déjà et il a voulu me finir. Après ça, j'ai pris cinq minutes pour m'en remettre tellement j'avais mal. " Silvio Proto (gardien d'Anderlecht) dans la DH : "On a été solidaire. Ça fait plaisir de garder le 0 à San Siro. J'ai fait mon boulot comme les autres. Après, on peut toujours faire mieux. Des automatismes doivent encore venir au niveau de ce nouveau système que nous arborons. On forme un bon groupe, je pense à Juhasz qui est bien monté au jeu. Le coach nous conseille bien, il nous avait dit de garder le ballon, être patient et éviter d'encaisser rapidement. On a gardé la tête froide et joué avec beaucoup de passion. On a pris de la confiance ce soir mais rien n'est gagné. Aller chercher la deuxième place ? Gardons les pieds sur terre, Milan va se réveiller, on les a pris au bon moment. Ne faisons pas d'excès de confiance mais tout est possible." Massimiliano Allegri (entraîneur de l'AC Milan) au micro de Sky Sport : "Ce n'est pas un moment facile, on dépense beaucoup d'énergie et mentalement c'est fatigant. Nous devons continuer à travailler. On se laisse prendre par la nervosité et par les trop nombreux on-dit, ce qui n'est pas bon. Ce soir, nous n'avons pas pris de but, ce qui est quelque chose de positif. On essayera de marquer ce week-end en championnat. Il faut améliorer nos situations de jeu et avoir du courage. Dans nos derniers matchs, nous avons concédé peu d'occasions, mais c'est un mauvais moment. Nous avons raté des occasions, et manqué de réalisme dans le dernier geste. Nous n'allons pas nous laisser abattre, les garçons ont fait du mieux qu'ils pouvaient. Je suis déçu parce qu'une victoire ce soir aurait fait du bien aux garçons, pour le mental. Je crois que nous sommes sur la bonne route. Nous attendons le retour de Montolivo ce week-end, il nous donnera un peu plus de géométrie au milieu de terrain. Il est inutile de se cacher, jouer à San Siro n'est pas facile. Ce soir, nous méritions la victoire, mais nous n'avons pas réussi à gagner. Individuellement et dans le jeu, nous avons progressé". Mathieu Flamini (médian de l'AC Milan) au micro de Sky Sport : "L'équipe voulait gagner ce match, on a eu des occasions mais nous n'avons pas réussi à les mettre au fond. Le côté positif, c'est que nous n'en avons pas encaissé. Je ne sais pas pourquoi nous n'avons pas réussi à marquer, nous devons continuer à travailler. Il y a des qualités dans cette équipe. Nous devons oublier ce match, et travailler dur. Je suis sûr que les choses vont s'arranger". Stephan El Shaarawy (attaquant de l'AC Milan) au micro de Sky Sport : "Il y a énormément de regret. Il fallait obtenir trois points, nous avons tout donné, maintenant, il faut penser au championnat. Cela fait trois matches qu'on n'arrive pas à gagner à la maison, trois matches où l'on ne marque pas chez nous. On a tout donné. Nous avons un très bon rapport avec Allegri, tout le monde doit s'aider, on va continuer comme ça". Sportfootmagazine.be