Le PSG, sans Thomas Meunier suspendu, a débuté la rencontre en faisant circuler le ballon de manière très appliquée et en réalisant un pressing haut quand il le perdait. Les Sangermanois ne faisaient pas tanguer pour autant le bloc allemand et Roman Burki a passé une soirée tranquille jusqu'à ce qu'il doive écarter du pied une frappe croisée d'Edinson Cavani (25e). Mais le gardien allemand n'a rien pu faire quand Neymar, lâché par Achraf Hakimi, a repris d'une tête plongeante un coup de coin d'Angel Di Maria (28e, 1-0). Le Borussia n'était pas amorphe et le PSG a eu besoin du soutien défensif de Neymar pour mettre la pression sur le porteur du ballon. Hazard s'est créé une opportunité mais après avoir piqué le ballon dans les pieds de Presnel Kimpembe, le Diable Rouge a trop croisé sa frappe (41e). Une erreur que n'a pas commise Bernat, esseulé dans le rectangle, sur un centre de Pablo Sarabia (45e+1, 2-0). En seconde période, le PSG s'est mis en mode gestion même si sur un coup franc de Di Maria, Burki a dû s'envoler pour repousser la frappe enroulée de l'Argentin (54e). La montée au jeu de Kylian Mbappé à la place de Sarabia (64e) n'aura pas changé grand-chose. Au contraire, les Allemands ont pris l'initiative et sans une déviation d'Idrissa Gueye, Keylor Navas aurait été surpris par un envoi de Julian Brandt (77e). Le Borussia a encore forcé le PSG à reculer mais celui-ci a tenu alors que les esprits se sont échauffés et que Can s'est fait exclure pour avoir bousculé Neymar (89e). (Belga)

Le PSG, sans Thomas Meunier suspendu, a débuté la rencontre en faisant circuler le ballon de manière très appliquée et en réalisant un pressing haut quand il le perdait. Les Sangermanois ne faisaient pas tanguer pour autant le bloc allemand et Roman Burki a passé une soirée tranquille jusqu'à ce qu'il doive écarter du pied une frappe croisée d'Edinson Cavani (25e). Mais le gardien allemand n'a rien pu faire quand Neymar, lâché par Achraf Hakimi, a repris d'une tête plongeante un coup de coin d'Angel Di Maria (28e, 1-0). Le Borussia n'était pas amorphe et le PSG a eu besoin du soutien défensif de Neymar pour mettre la pression sur le porteur du ballon. Hazard s'est créé une opportunité mais après avoir piqué le ballon dans les pieds de Presnel Kimpembe, le Diable Rouge a trop croisé sa frappe (41e). Une erreur que n'a pas commise Bernat, esseulé dans le rectangle, sur un centre de Pablo Sarabia (45e+1, 2-0). En seconde période, le PSG s'est mis en mode gestion même si sur un coup franc de Di Maria, Burki a dû s'envoler pour repousser la frappe enroulée de l'Argentin (54e). La montée au jeu de Kylian Mbappé à la place de Sarabia (64e) n'aura pas changé grand-chose. Au contraire, les Allemands ont pris l'initiative et sans une déviation d'Idrissa Gueye, Keylor Navas aurait été surpris par un envoi de Julian Brandt (77e). Le Borussia a encore forcé le PSG à reculer mais celui-ci a tenu alors que les esprits se sont échauffés et que Can s'est fait exclure pour avoir bousculé Neymar (89e). (Belga)