Paris-Barcelone, c'est le nouveau riche face au tenant de la tradition, avec une confrontation de stars, Ibrahimovic et Thiago Silva d'un côté, Messi, Iniesta, Villa etc. de l'autre.

L'entraîneur du PSG l'Italien Carlo Ancelotti pourra aligner sa star Zlatan Ibrahimovic, qui a vu sa suspension réduite par l'UEFA. Le Suédois sera l'atout majeur des Parisiens. Il aura certainement à coeur de s'illustrer face à ses anciens équipiers et démontrer que son échec en Catalogne ne reflétait pas sa véritable valeur.

Ancelotti devrait pouvoir compter sur le retour de Lucas ce mardi, mais devra en revanche se passer du précieux Thiago Motta. Il va aussi devoir décider s'il va aligner David Beckham, la dernière recrue parisienne, qui risque à 37 ans d'être un peu juste physiquement face au collectif barcelonais.

Le PSG reste sur une série de 23 rencontres européennes sans défaite à domicile, mais il se heurtera à un Messi en état de grâce, qui a inscrit samedi son 43e but en 29 matches de Liga. Le Barça est favori et devrait avoir la possession de balle comme d'habitude. Paris s'appuiera du coup sur ses rapides ailiers en contre-attaque.

Vilanova de retour

Le FC Barcelone sera certainement encouragé par le retour de son entraîneur Tito Vilanova qui sera à son poste pour la première fois au Parc des Princes depuis ses deux mois de traitement contre le cancer de la gorge suivi à New York.

"L'entraîneur, qui a déjà dirigé les entraînements de vendredi et dimanche, est la grande nouveauté du voyage vers Paris", a expliqué le Barça sur son site internet. Il sera "sur le banc", a précisé lundi en conférence de presse l'adjoint de Vilanova, Jordi Roura: "Tito est l'entraîneur, le chef, celui qui commande, et d'un point de vue professionnel c'est important parce que d'une certaine manière tout revient à la normale après une situation difficile".

"D'un point de vue personnel, on est tous heureux, à commencer par moi, et c'est quelqu'un de très apprécié dans le vestiaire et dans le club", a-t-il ajouté.

Outre Vilanova, le Barça enregistre le retour de blessures des joueurs internationaux Jordi Alba et Xavi. Carles Puyol, Adriano et Pedro sont eux toujours blessés. Le défenseur français Eric Abidal, 33 ans, guéri d'un cancer au foie après une greffe en avril 2012, fait également partie du groupe. Vendredi dernier, il avait été convoqué pour la première fois avec le groupe barcelonais depuis son opération, contre le Celta Vigo en championnat. Il n'était toutefois pas entré en jeu.

Vilanova va devoir décider qui jouera de Alexis, Cesc Fabregas, tous deux en petite forme, ou de Cristian Tello, brillant samedi à Vigo. C'est évidemment l'Argentin Lionel Messi qui constituera l'élément le plus redoutable des "Blau Grana".

Paris-Barcelone, c'est le nouveau riche face au tenant de la tradition, avec une confrontation de stars, Ibrahimovic et Thiago Silva d'un côté, Messi, Iniesta, Villa etc. de l'autre. L'entraîneur du PSG l'Italien Carlo Ancelotti pourra aligner sa star Zlatan Ibrahimovic, qui a vu sa suspension réduite par l'UEFA. Le Suédois sera l'atout majeur des Parisiens. Il aura certainement à coeur de s'illustrer face à ses anciens équipiers et démontrer que son échec en Catalogne ne reflétait pas sa véritable valeur. Ancelotti devrait pouvoir compter sur le retour de Lucas ce mardi, mais devra en revanche se passer du précieux Thiago Motta. Il va aussi devoir décider s'il va aligner David Beckham, la dernière recrue parisienne, qui risque à 37 ans d'être un peu juste physiquement face au collectif barcelonais. Le PSG reste sur une série de 23 rencontres européennes sans défaite à domicile, mais il se heurtera à un Messi en état de grâce, qui a inscrit samedi son 43e but en 29 matches de Liga. Le Barça est favori et devrait avoir la possession de balle comme d'habitude. Paris s'appuiera du coup sur ses rapides ailiers en contre-attaque. Vilanova de retour Le FC Barcelone sera certainement encouragé par le retour de son entraîneur Tito Vilanova qui sera à son poste pour la première fois au Parc des Princes depuis ses deux mois de traitement contre le cancer de la gorge suivi à New York. "L'entraîneur, qui a déjà dirigé les entraînements de vendredi et dimanche, est la grande nouveauté du voyage vers Paris", a expliqué le Barça sur son site internet. Il sera "sur le banc", a précisé lundi en conférence de presse l'adjoint de Vilanova, Jordi Roura: "Tito est l'entraîneur, le chef, celui qui commande, et d'un point de vue professionnel c'est important parce que d'une certaine manière tout revient à la normale après une situation difficile". "D'un point de vue personnel, on est tous heureux, à commencer par moi, et c'est quelqu'un de très apprécié dans le vestiaire et dans le club", a-t-il ajouté. Outre Vilanova, le Barça enregistre le retour de blessures des joueurs internationaux Jordi Alba et Xavi. Carles Puyol, Adriano et Pedro sont eux toujours blessés. Le défenseur français Eric Abidal, 33 ans, guéri d'un cancer au foie après une greffe en avril 2012, fait également partie du groupe. Vendredi dernier, il avait été convoqué pour la première fois avec le groupe barcelonais depuis son opération, contre le Celta Vigo en championnat. Il n'était toutefois pas entré en jeu. Vilanova va devoir décider qui jouera de Alexis, Cesc Fabregas, tous deux en petite forme, ou de Cristian Tello, brillant samedi à Vigo. C'est évidemment l'Argentin Lionel Messi qui constituera l'élément le plus redoutable des "Blau Grana".