Bien que privé de sa flèche Kylian Mbappé, le PSG a tenté de lancer le match. Toutefois, la première frayeur a été pour les Parisiens avec Keylor Navas, qui a bloqué en deux temps une frappe sèche d'Alejandro Gomez (3e). La réplique ne s'est pas fait attendre mais Neymar a commis une erreur incroyable en mettant le ballon à côté alors qu'il était face à Marco Sportiello (4e). Comme elle s'en est tenue à son jeu avec ses milieux toujours en pressing haut, l'Atalanta a porté le danger devant Navas, qui a eu un superbe réflexe sur une reprise de la tête de Hans Hateboer (11e). En faisant tourner le ballon, Neymar, Pablo Sarabia, Mauro Icardi, Marquinhos et Thilo Kehrer ont mis fin au temps fort des Bergamasques. Malgré une possession de balle de 60%, le PSG subissait les offensives italiennes. Et sur une passe de Duvan Zapata, le ballon est revenu à Pasalic, qui a enroulé une frappe du gauche en première intention (27e, 1-0). A la reprise, Neymar multiplié les actions: une ouverture pour Juan Bernat sur le flanc (48e), un sprint que Marten De Roon a stoppé en lui tirant le maillot (50e) et un coup franc de loin dévié en corner (51e). Cependant, l'Atalanta est encore passée près du but sur une frappe puissante de De Roon passée de peu à côté (56e). Thomas Tuchel a alors décidé de lancer Mbappé à la place de Sarabia (60e). Le Français a directement posé des problèmes à Toloi qui a écopé d'une carte jaune (67e). Du coup, Gasperini a changé ses deux latéraux, José Palomino prenant en charge Mbappé dont les infiltrations n'ont pas surpris Sportiello. Mais comme lors des 32 matches de Ligue des champions précédents, le PSG a fini par marquer. Une première fois par Maquinhos, pêché aux six mètres par Neymar (90e, 1-1) et par Choupo-Moting sur un centre de Mbappé (90e+3, 1-2). Le PSG retrouve le dernier carré de la C1 pour la première fois depuis 1995, le jour des 50 ans du club. (Belga)

Bien que privé de sa flèche Kylian Mbappé, le PSG a tenté de lancer le match. Toutefois, la première frayeur a été pour les Parisiens avec Keylor Navas, qui a bloqué en deux temps une frappe sèche d'Alejandro Gomez (3e). La réplique ne s'est pas fait attendre mais Neymar a commis une erreur incroyable en mettant le ballon à côté alors qu'il était face à Marco Sportiello (4e). Comme elle s'en est tenue à son jeu avec ses milieux toujours en pressing haut, l'Atalanta a porté le danger devant Navas, qui a eu un superbe réflexe sur une reprise de la tête de Hans Hateboer (11e). En faisant tourner le ballon, Neymar, Pablo Sarabia, Mauro Icardi, Marquinhos et Thilo Kehrer ont mis fin au temps fort des Bergamasques. Malgré une possession de balle de 60%, le PSG subissait les offensives italiennes. Et sur une passe de Duvan Zapata, le ballon est revenu à Pasalic, qui a enroulé une frappe du gauche en première intention (27e, 1-0). A la reprise, Neymar multiplié les actions: une ouverture pour Juan Bernat sur le flanc (48e), un sprint que Marten De Roon a stoppé en lui tirant le maillot (50e) et un coup franc de loin dévié en corner (51e). Cependant, l'Atalanta est encore passée près du but sur une frappe puissante de De Roon passée de peu à côté (56e). Thomas Tuchel a alors décidé de lancer Mbappé à la place de Sarabia (60e). Le Français a directement posé des problèmes à Toloi qui a écopé d'une carte jaune (67e). Du coup, Gasperini a changé ses deux latéraux, José Palomino prenant en charge Mbappé dont les infiltrations n'ont pas surpris Sportiello. Mais comme lors des 32 matches de Ligue des champions précédents, le PSG a fini par marquer. Une première fois par Maquinhos, pêché aux six mètres par Neymar (90e, 1-1) et par Choupo-Moting sur un centre de Mbappé (90e+3, 1-2). Le PSG retrouve le dernier carré de la C1 pour la première fois depuis 1995, le jour des 50 ans du club. (Belga)