Leader du groupe A avec 9 points devant le Real Madrid (4), le FC Bruges (2) et Galatasaray (1), le PSG pourrait valider son billet pour les 8e de finale en cas de victoire contre les troupes de Philippe Clément. Sur papier, les Parisiens, qui s'étaient imposés 0-5 à Bruges, partent favoris. Mais les Brugeois, qui avaient pris un point au Real (2-2) après avoir mené 0-2, ne partent pas battus d'avance, même s'ils sont conscients que la tâche s'annonce difficile. "Nous avons donc tout à gagner et rien à perdre", dit Philippe Clément, l'entraîneur brugeois. "Quand ce groupe a été tiré au sort, nous savions qu'il était hors catégorie pour nous. Nous avons finalement réussi un coup contre le Real Madrid et nous avons encore deux matches à disputer pour en faire autant. "Nous avons un groupe de joueurs qui a faim et veut obtenir beaucoup. Ils montrent cela par leur audace, leur manière de jouer, comme à Madrid. Ils ont cette conviction et ils la montreront encore. Nous n'avons peut-être pas le même niveau que le PSG, mais nous faisons le maximum avec nos qualités. Nous savons qu'un match comme celui de demain est hors catégorie. La différence entre Bruges et Paris est énorme. Pour le moment, le PSG est l'une des trois meilleures équipes d'Europe. Je suis convaincu qu'il peut aller très loin. Nous pouvons faire mal à tout le monde, mais contre le PSG nous devons être réalistes: nous devrons tout donner pour obtenir quelque chose. Un point est un point et une victoire serait un miracle. Je veux que mes joueurs osent jouer au football, fassent le pressing et ne cèdent rien à leurs adversaires. Si tu attends le PSG dans tes 16 mètres, il va jouer. Il le fait chaque semaine en France. En tout cas, nous n'allons pas jouer à dix dans les seize mètres", a assuré Clement. (Belga)