Lundi, Clement a laissé planer le doute quant à la présence ou non du N.2 des Diables Rouges sur le terrain. "J'ai encore un peu plus de 24 heures pour prendre la décision. Je ne donne jamais mon équipe un jour à l'avance", a-t-il déclaré en conférence de presse. Avec ou sans Mignolet, les Brugeois auront des atouts à faire valoir contre le Dynamo, vice-champion d'Ukraine. En effet, ils restent sur deux victoires probantes, à Waasland-Beveren (1-3) puis contre Saint-Trond (6-0). L'attaquant nigérian David Okereke, arrivé cet été, a déjà prouvé qu'il était un solide remplaçant à Wesley Moraes en plantant trois buts. Quant au Soulier d'Or Hans Vanaken, il affiche lui aussi de belles statistiques en ce début de saison avec trois goals à son actif. Pour le Néerlandais Ruud Vormer, capitaine des Gazelles, il faudra que les siens soient "au top pour gagner" contre une "formation dynamique avec beaucoup de jeunes joueurs". "Nous avons joué deux bonnes rencontres, mais contre des équipes d'un autre calibre. J'espère que nous sommes prêts, mais j'ai un bon sentiment quand je vois les entrainements.' Pour accueillir le Dynamo Kiev, qui a aussi signé un 6/6 en championnat après avoir remporté la Supercoupe contre le Shakhtar Donetsk (2-1), les Blauw en Zwart pourront compter sur un stade comble. S'il venait à éliminer les Ukrainiens, le Club de Bruges affrontera en barrages le FC Bâle, vice-champion de Suisse, ou l'ASK Linz, vice-champion d'Autriche. Le RC Genk, champion de Belgique, est qualifié d'office pour la phase de poules, dont le tirage au sort aura lieu à Monaco le jeudi 29 août à 18 heures. (Belga)