Il faut dire que le Real a été sévèrement battu au PSG lors de la journée inaugurale (3-0) et n'a vraiment pas droit à l'erreur contre Bruges auteur lui d'un match nul 0 à 0 contre Galatasaray il y a quinze jours pour son entrée en lice. "Le premier objectif est de gagner car nous sommes derniers du classement, c'est la réalité. Cette rencontre m'intéresse car c'est une opportunité pour prendre des points. Nous savons ce que nous voulons faire et quand nous regardons le classement nous savons que nous n'avons pas bien commencé la Ligue des Champions", a reconnu l'entraîneur français des Madrilènes lundi. Zinédine Zidane a aussi protégé à nouveau sa recrue belge, Eden Hazard, demandant qu'on "le laisse tranquille." "Je ne vais pas lui donner de conseil pour lui dire comment il doit jouer. Nous savons que c'est un joueur important pour nous. Il sait que nous voulons plus de lui, mais il faut rester tranquille. Je ne suis pas préoccupé du tout. Il va triompher ici, il va être très bon. Il faut rester tranquille avec ceux qui viennent d'arriver", avait répété Zizou. Côté brugeois, Philippe Clément était serein. "J'ai beaucoup de confiance dans mon groupe", a confié l'entraîneur brugeois. "Cette rencontre, c'est un nouveau pas en avant. Ce sera un match très intéressant pour me permettre d'apprendre à mieux connaitre encore mon groupe". Le seul regret de Bruges contre Galatasaray aura été de ne pas marquer. Philippe Clément s'était cependant réjoui du nombre d'occasions de ses troupes affirmant aussi qu'il n'était pas possible de jouer contre une équipe de la qualité de Galatasaray sans avoir des occasions contre soi. Il en sera de même au Real mardi. "Nous formons une équipe qui veut toujours le ballon et nous voulons dominer. L'intention doit y être pour se créer le plus d'occasions possibles, mais sans perdre de vue le travail défensif collectif. On sait très bien comment aborder le match demain. Je veux voir une équipe qui se bat de la première à la dernière seconde." (Belga)