L'Atletico a eu une énorme occasion d'entrée de jeu avec superbe passe de Joao Felix dans le dos de la défense pour Diego Costa, qui a frappé dans le petit filet (1re). Après, les Espagnols n'ont plus eu le ballon tant les Reds mettaient de l'intensité dans leurs mouvements. Matraqué, Jan Oblak s'est montré très vigilant sur une tête Wijnaldum (5e) et un tir à ras de terre d'Alex Oxlade-Chamberlain (14e). Les Colchoneros sont restés regroupés dans leur camp et leur tâche était facilitée par la baisse de régime de leurs adversaires. Liverpool a repris son second souffle et Oblak a repoussé de la main droite un ballon touché par Firmino (36e). Le gardien slovène s'est quand même incliné sur une tête de Wijnaldum (43e, 1-0). A la reprise, les deux équipes étaient à égalité avec des Reds toujours plus actifs. S'il a eu la chance de voir un tir de Mohamed Salah atterrir dans ses bras, Oblak a dû se détendre sur une tentative à distance d'Oxlade-Chamberlain (55e) et sur une tête de Sadio Mané (60e). Sur la première sortie de son camp, l'Atlético a eu deux occasions coup sur coup par Joao Felix et par Angel Correa, qui s'est précipité sur le ballon renvoyé par Adrian (61e). Après cet intermède, les Reds ont repris leur domination avec notamment un tir sur la transversale de Robertson (66e). Les exploits personnels de Salah et un retourné de Mané (85e) n'ont pas empêché le recours aux prolongations. Celles-ci ont bien débuté pour les Reds: après avoir envoyé le ballon de la tête sur le poteau, Firmino l'a repris du plat du pied sur le rebond (94e, 2-0). L'explosion de joie des fans liverpuldiens aura été de courte durée puisque sur une mauvaise relance d'Adrian, Llorente a virtuellement qualifié l'Atletico (97e, 2-1). La stupeur a encore grandi quand l'attaquant espagnol, servi devant le rectangle, a effacé un défenseur avant de signer un doublé (105e+1, 2-2). L'Atletico s'est regroupé devant sa surface sans que cela n'empêche Morata d'ajouter un but (120+1, 2-3). Le coaching de Diego Simeone s'est révélé efficace car les deux buteurs sont montés au jeu en cours de rencontre. (Belga)

L'Atletico a eu une énorme occasion d'entrée de jeu avec superbe passe de Joao Felix dans le dos de la défense pour Diego Costa, qui a frappé dans le petit filet (1re). Après, les Espagnols n'ont plus eu le ballon tant les Reds mettaient de l'intensité dans leurs mouvements. Matraqué, Jan Oblak s'est montré très vigilant sur une tête Wijnaldum (5e) et un tir à ras de terre d'Alex Oxlade-Chamberlain (14e). Les Colchoneros sont restés regroupés dans leur camp et leur tâche était facilitée par la baisse de régime de leurs adversaires. Liverpool a repris son second souffle et Oblak a repoussé de la main droite un ballon touché par Firmino (36e). Le gardien slovène s'est quand même incliné sur une tête de Wijnaldum (43e, 1-0). A la reprise, les deux équipes étaient à égalité avec des Reds toujours plus actifs. S'il a eu la chance de voir un tir de Mohamed Salah atterrir dans ses bras, Oblak a dû se détendre sur une tentative à distance d'Oxlade-Chamberlain (55e) et sur une tête de Sadio Mané (60e). Sur la première sortie de son camp, l'Atlético a eu deux occasions coup sur coup par Joao Felix et par Angel Correa, qui s'est précipité sur le ballon renvoyé par Adrian (61e). Après cet intermède, les Reds ont repris leur domination avec notamment un tir sur la transversale de Robertson (66e). Les exploits personnels de Salah et un retourné de Mané (85e) n'ont pas empêché le recours aux prolongations. Celles-ci ont bien débuté pour les Reds: après avoir envoyé le ballon de la tête sur le poteau, Firmino l'a repris du plat du pied sur le rebond (94e, 2-0). L'explosion de joie des fans liverpuldiens aura été de courte durée puisque sur une mauvaise relance d'Adrian, Llorente a virtuellement qualifié l'Atletico (97e, 2-1). La stupeur a encore grandi quand l'attaquant espagnol, servi devant le rectangle, a effacé un défenseur avant de signer un doublé (105e+1, 2-2). L'Atletico s'est regroupé devant sa surface sans que cela n'empêche Morata d'ajouter un but (120+1, 2-3). Le coaching de Diego Simeone s'est révélé efficace car les deux buteurs sont montés au jeu en cours de rencontre. (Belga)