Les Amstellodamois ont d'emblée pris le jeu à leur compte et assurèrent l'essentiel de la possession du ballon. Les Bergamasques étaient contraints de défendre et y parvenaient parfois avec la manière forte. Ils plaçaient ensuite des contres. Et de Roon ne fut pas loin d'ouvrir la marque au quart d'heure en faveur de l'Atalanta (15e). La rencontre, très hachée par les fautes des deux côtés du terrain, n'offrait pas d'occasions franches. Les montées au jeu de Promes, Huntemaat et Ekkelenkamp après la pause ne permirent pas à l'Ajax de trouver l'ouverture. Ils ont réclamé en vain un penalty (68e). L'exclusion à la suite d'un 2e bristol jaune du talentueux Gravenberch (79e) compliqua encore davantage les choses pour eux. Sur un nouveau contre italien, Freuler lança Luis Muriel. Le Colombien ne manqua pas de tromper Onana (0-1, 86e). L'Atalanta était en huitièmes de finale de la Coupe aux grandes oreilles. Au Danemark, les Reds croyaient avoir assuré le service minimum, grâce à Salah qui a trouvé l'ouverture dès la 1re minute (0-1). C'était sans compter sur l'engagement des hommes de Brian Priske. L'intervention du VAR leur offrit un penalty qu'Alexander Scholz convertit (1-1, 62e). L'ancien joueur de Lokeren, du Standard et du Club Bruges a même cru offrir la victoire à ses couleurs mais son but était annulé par le VAR (hors-jeu) à la 77e minute. Une mésaventure qui est aussi arrivée, côté Liverpool, une main préalable de Minamino étant signalée par l'arbitrage vidéo (90e). Au classement final du Groupe D, Liverpool termine en tête (13 points) devant l'Atalanta (11). L'Ajax est troisième et replacé en seizièmes de finale de l'Europa League (7 pts). Midtjylland, 4e (2 pts), a fini sa campagne européenne. (Belga)

Les Amstellodamois ont d'emblée pris le jeu à leur compte et assurèrent l'essentiel de la possession du ballon. Les Bergamasques étaient contraints de défendre et y parvenaient parfois avec la manière forte. Ils plaçaient ensuite des contres. Et de Roon ne fut pas loin d'ouvrir la marque au quart d'heure en faveur de l'Atalanta (15e). La rencontre, très hachée par les fautes des deux côtés du terrain, n'offrait pas d'occasions franches. Les montées au jeu de Promes, Huntemaat et Ekkelenkamp après la pause ne permirent pas à l'Ajax de trouver l'ouverture. Ils ont réclamé en vain un penalty (68e). L'exclusion à la suite d'un 2e bristol jaune du talentueux Gravenberch (79e) compliqua encore davantage les choses pour eux. Sur un nouveau contre italien, Freuler lança Luis Muriel. Le Colombien ne manqua pas de tromper Onana (0-1, 86e). L'Atalanta était en huitièmes de finale de la Coupe aux grandes oreilles. Au Danemark, les Reds croyaient avoir assuré le service minimum, grâce à Salah qui a trouvé l'ouverture dès la 1re minute (0-1). C'était sans compter sur l'engagement des hommes de Brian Priske. L'intervention du VAR leur offrit un penalty qu'Alexander Scholz convertit (1-1, 62e). L'ancien joueur de Lokeren, du Standard et du Club Bruges a même cru offrir la victoire à ses couleurs mais son but était annulé par le VAR (hors-jeu) à la 77e minute. Une mésaventure qui est aussi arrivée, côté Liverpool, une main préalable de Minamino étant signalée par l'arbitrage vidéo (90e). Au classement final du Groupe D, Liverpool termine en tête (13 points) devant l'Atalanta (11). L'Ajax est troisième et replacé en seizièmes de finale de l'Europa League (7 pts). Midtjylland, 4e (2 pts), a fini sa campagne européenne. (Belga)