Le mois dernier, le nouveau format des compétitions européennes a été approuvé et annoncé. À partir de la saison 2024-25, chaque club qualifié pour la première phase de la Ligue des Champions disputera finalement huit matches, contre six dans le système actuel. Comme annoncé précédemment, la Ligue des Champions comptera non plus 32 mais 36 équipes. Le système actuel de huit groupes sera remplacé par un mini-championnat où toutes les équipes feront partie d'un seul et même classement. Les clubs joueront alors huit matches. Les huit premiers seront directement qualifiés pour la phase à élimination directe. Les équipes classées entre la 9e et la 24e place disputeront un barrage de deux matchs pour une place en huitièmes de finale. Des formats similaires seront également introduits en Europa League (huit matches dans la première phase) et en Conference League (six matches dans la première phase). Grâce à ces réformes, les recettes devraient augmenter en 2024-2025, passant de 3,6 milliards à 5 milliards d'euros par saison, mais rien n'a encore été décidé concernant la répartition de ces sommes. Cependant, il se dessine que la part du lion reviendrait à nouveau aux équipes présentes en C1 et que les participants de l'Europa League et de la Conference League devraient se contenter de beaucoup moins. European Leagues a tenu à avertir que le maintien de la clé de répartition actuelle menaçait de creuser encore l'écart entre les clubs riches et les clubs les plus pauvres. (Belga)

Le mois dernier, le nouveau format des compétitions européennes a été approuvé et annoncé. À partir de la saison 2024-25, chaque club qualifié pour la première phase de la Ligue des Champions disputera finalement huit matches, contre six dans le système actuel. Comme annoncé précédemment, la Ligue des Champions comptera non plus 32 mais 36 équipes. Le système actuel de huit groupes sera remplacé par un mini-championnat où toutes les équipes feront partie d'un seul et même classement. Les clubs joueront alors huit matches. Les huit premiers seront directement qualifiés pour la phase à élimination directe. Les équipes classées entre la 9e et la 24e place disputeront un barrage de deux matchs pour une place en huitièmes de finale. Des formats similaires seront également introduits en Europa League (huit matches dans la première phase) et en Conference League (six matches dans la première phase). Grâce à ces réformes, les recettes devraient augmenter en 2024-2025, passant de 3,6 milliards à 5 milliards d'euros par saison, mais rien n'a encore été décidé concernant la répartition de ces sommes. Cependant, il se dessine que la part du lion reviendrait à nouveau aux équipes présentes en C1 et que les participants de l'Europa League et de la Conference League devraient se contenter de beaucoup moins. European Leagues a tenu à avertir que le maintien de la clé de répartition actuelle menaçait de creuser encore l'écart entre les clubs riches et les clubs les plus pauvres. (Belga)