Si Tenerife jouera en finale dimanche (18h00) contre Bologne, Anvers devra se contenter d'une place sur le podium, au mieux, qu'il devra arracher face aux Allemands de Bamberg (dimanche à 15h00). L'une des clés du match aura été, pour Tenerife, de limiter Paris Lee. "On avait bien commencé le match", souligne le meneur américain des Giants. "Mais Tenerife dispose de beaucoup d'expérience et cela s'est vu aujourd'hui. Je veux féliciter Tenerife pour sa défense, chaque fois que j'avais le ballon j'étais en prise à deux et bien tenu, c'était vraiment difficile de prendre des shoots dans de bonnes conditions. Ils m'ont mis hors du match. C'est une bonne expérience cela dit pour progresser et apprendre à faire face à ce genre d'adversaires pour la suite." Roel Moors, le jeune coach d'Anvers abondait dans le même sens, axant la principale différence entre les deux équipes sur l'expérience. "On a réussi à mettre beaucoup d'intensité dans le premier quart temps. Ils ont ensuite pu contrer cela et mettre leur rythme. Menés de dix ou douze points, ils n'ont jamais paniqué et sont restés ensemble. Notre manque de réussite est due à leur défense aussi. On ne fait jamais exprès de manquer un shoot. Le 0/5 de Lee ou le 0/6 de Sanders à trois points, ce ne sont pas de simples shoots manqués. Ce sont des shoots forcés et cela donne ce genre de pourcentage. Je ne peux pas leur en vouloir. Vous savez, ils ont l'habitude de jouer en championnat toutes les semaines contre des équipes comme le Real Madrid, Barcelone, Valence ou d'autres. Cela compte par rapport à notre compétition, mais cela dit je suis très fier du parcours de mes gars. Il va falloir rapidement digérer cette déception, la surmonter pour être prêt à aller chercher la 3e place dimanche." (Belga)