Leader du championnat de Belgique aux côtés des Cotiers d'Ostende et vainqueur de la Coupe de Belgique mettant fin à l'hégémonie de ces mêmes Ostendais, Anvers reste sur une spirale positive enclenchée la semaine dernière par quatre victoires d'affilée sur la scène belge malgré un rythme effréné des rencontres back-to-back. Roel Moors, 40 ans, pourra compter sur un effectif complet pour aborder ce rendez-vous à domicile même si l'arrière américain Tyler Kalinoski est incertain à cause d'une blessure au mollet. Le jeune coach, ancien international, a dû se faire les dents dans son nouveau costume, mais la sauce a fini par prendre avec ce parcours européen qui le mène dans le top 4. Son équipe, jeune et belge, est emmenée par son meneur américain Paris Lee, candidat au titre de MVP de cette Ligue des Champions. Paris Lee, c'est, à 24 ans, 1m83 de dynamite, qui a affiché 13,7 pts de moyenne et 5 assists de moyenne en Europe au fil des 18 rencontres des Giants. Autre atout de Roel Moors, l'Américain Jae'Sean Tate, 23 ans et 1m93. Cet arrière a inscrit 11,9 pts et pris 5 rebonds en moyenne dans cette Ligue des Champions. Rayon belge, Ismael Bako, 23 ans, 2m08, défend dur et protège son cercle, comme en témoigne ses 24 bloc-shots. L'intérieur belge affiche aussi 11,7 pts par match pour 6,4 rebonds. Anvers a aligné dix victoires cette saison pour 8 défaites dont deux en phase de groupes face aux Allemands de Bamberg (76-85 et 82-78). Les Anversois ont sorti Murcie en 8es de finale et les Russes de Novgorod en quarts pour se hisser dans le dernier carré. A suivre du côté de Tenerife, outre Pierre-Antoine Gillet (6,8 pts, 3,6 rebonds, 1,2 assists de moyenne en 16,9 minutes de jeu) qui a rejoint les Îles Canaries cette saison, l'Espagnol Sebastian Saiz, 9,7 pts et 5,1 rebonds de moyenne cette saison en Ligue des Champions, et l'intérieur américain Tim Abromaitis, 2m03 qui en est à 11,3 pts et 5,3 rebonds par match. Un autre Américain, Colton Iverson, intérieur de 2m10, marque aussi beaucoup (11,1 pts, 6,2 rebonds). Le match pour la 3e place aura lieu dimanche à 15h00 et la finale est programmée à 18h00. Tenerife et Athènes ont inauguré le palmarès de cette jeune compétition de la FIBA, l'instance européenne qui veut tenter de l'opposer, sans succès pour l'heure, à la prestigieuse Euroleague, indépendante. Détail piquant, les deux premiers vainqueurs avaient organisé le Final Four chez eux. De quoi faire rêver Anvers d'être le premier club belge vainqueur d'une Coupe d'Europe, ou à tout le moins d'être le troisième à se hisser en finale. Sept équipes belges ont déjà atteint le dernier carré d'une coupe d'Europe de basket chez les messieurs: le Standard (Coupe des Champions 1969 et Coupe Korac 1972), Malines (finaliste de la Coupe Korac en 1973 (battu par Cantu), Ostende (Coupe Korac 1999, EuroChallenge 2011, Coupe d'Europe FIBA 2017), Ypres (Coupe Korac 2001) et Mons (Finaliste EuroCoupe 2008 battu d'un point par Barons Riga 63-62 à Limassol). Chez les dames, Castors Braine avait disputé la finale de l'Eurocoupe FIBA en 2015, perdue face à Villeneuve d'Ascq devant 6.500 spectateurs au Spiroudôme de Charleroi. (Belga)