"C'est vrai que nous devons nous améliorer. La motivation de nos adversaires sera toujours là mais cela ne doit pas constituer un problème. Nous devons être capables de passer au-dessus de ça", a ajouté l'entraîneur du PSG. Après avoir ouvert le score, Paris a été mis en difficulté par une équipe brugeoise joueuse et offensive. "Le problème n'est pas le travail défensif réalisé par nos attaquants (Messi, Neymar, Mbappé, ndlr). Nous devons être plus costauds dans les autres secteurs du jeu. Nous avons un effectif magnifique mais il va falloir trouver la bonne organisation pour créer le danger offensif. Nous avons besoin de temps pour y parvenir. Les combinaisons et les affinités proviennent aussi des matches. Les joueurs ont besoin de se connaitre et de se comprendre." Pochettino a aussi fait l'éloge d'un Club de Bruges qui ne l'a "pas surpris". "Nous n'avons pas été assez solides. Beaucoup de joueurs brugeois m'ont plus et certains jeunes possèdent beaucoup de potentiel." (Belga)

"C'est vrai que nous devons nous améliorer. La motivation de nos adversaires sera toujours là mais cela ne doit pas constituer un problème. Nous devons être capables de passer au-dessus de ça", a ajouté l'entraîneur du PSG. Après avoir ouvert le score, Paris a été mis en difficulté par une équipe brugeoise joueuse et offensive. "Le problème n'est pas le travail défensif réalisé par nos attaquants (Messi, Neymar, Mbappé, ndlr). Nous devons être plus costauds dans les autres secteurs du jeu. Nous avons un effectif magnifique mais il va falloir trouver la bonne organisation pour créer le danger offensif. Nous avons besoin de temps pour y parvenir. Les combinaisons et les affinités proviennent aussi des matches. Les joueurs ont besoin de se connaitre et de se comprendre." Pochettino a aussi fait l'éloge d'un Club de Bruges qui ne l'a "pas surpris". "Nous n'avons pas été assez solides. Beaucoup de joueurs brugeois m'ont plus et certains jeunes possèdent beaucoup de potentiel." (Belga)