Les statistiques de l'UEFA sont éloquentes : seules trois équipes ont réussi à remonter une défaite de 4 buts à l'aller dans le passé. Le Real Madrid avait perdu 5-1 au Borussia Mönchengladbach en Coupe de l'UEFA en 1985/86 avant de gagner 4-0 au retour. Leixões (contre La Chaux-de-Fonds en Coupe des vainqueurs de Coupes en 1961/62) et le Partizan Belgrade (contre les Queens Park Rangers en Coupe de l'UEFA en 1984/85) avaient surmonté un 6-2 encaissé pour s'imposer respectivement 5-0 et 4-0 au retour.

Les Londoniens veulent croire qu'ils sont sur une bonne dynamique. "Nous sommes sur une bonne série, ce qui nous met en situation de réussir l'impossible mardi. Nous tenterons le coup", lance ainsi Arsène Wenger.

Mais cela suffira-t-il pour renverser des montagnes italiennes ? Le coach des Gunners doit gérer une infirmerie qui se remplit. Diaby n'a pu jouer que 27 minutes avant de se blesser de nouveau, samedi à Liverpool (1-2), alors qu'il faisait sa première apparition avec Arsenal depuis le mois de novembre et seulement sa troisième de la saison et Arteta est sorti sur une civière...

Les deux Londoniens en forme sont aux extrémités : l'attaquant Van Persie et le gardien Szczesny. Le Néerlandais, auteur d'un doublé, a arraché la victoire dans les dernières secondes à Liverpool le weekend dernier.

Mais si on parle de forme du moment, alors il faut évidemment souligner que samedi, l'AC Milan a pris trois points d'avance en tête sur la Juventus Turin en surclassant Palerme 4 à 0, grâce notamment à un triplé de... Zlatan Ibrahimovic.

Axel Witsel : "un match à la fois"

Dans l'autre 1/8-ème retour ce mardi, la marche semble moins haute pour Benfica et Axel Witsel, qui doivent remonter leur défaite à l'extérieur, 3-2, contre le Zenit Saint-Pétersbourg de Nicolas Lombaerts. Les Lisboètes, qui ont encaissé en toute fin de match, restent toutefois confiants pour le retour au Portugal où le climat sera plus clément qu'en Russie.

"Je pense qu'il faisait -14, -17, donc ce n'était pas facile, mais nous avons quand même réussi à être menaçants et inscrit deux buts donc le match retour va être complètement différent", a expliqué Witsel à UEFA.com. "Je ne pense pas qu'ils vont venir ici pour attaquer. Il est plus probable qu'ils cherchent à défendre et à nous enfoncer après la pause."

Et le Diable Rouge de conclure : "Il est important de prendre un match à la fois et de ne pas commencer à regarder trop loin."

Le programme de la 1-ère partie des 1/8-èmes de finale retour mardi et mercredi à 20h45 :

Mardi 6 mars :

Arsenal (Ang) - AC Milan (Ita) (aller : 0-4)

Benfica (Por) - Zenit Saint-Pétersbourg (Rus) (aller : 2-3)

Mercredi 7 mars :

Apoel Nicosie (Chy) - Lyon (Fra) (aller : 0-1)

FC Barcelone (Esp) - Bayer Leverkusen (All) (aller : 3-1)

La seconde partie aura lieu les mardi 13 et mercredi 14 mars.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Les statistiques de l'UEFA sont éloquentes : seules trois équipes ont réussi à remonter une défaite de 4 buts à l'aller dans le passé. Le Real Madrid avait perdu 5-1 au Borussia Mönchengladbach en Coupe de l'UEFA en 1985/86 avant de gagner 4-0 au retour. Leixões (contre La Chaux-de-Fonds en Coupe des vainqueurs de Coupes en 1961/62) et le Partizan Belgrade (contre les Queens Park Rangers en Coupe de l'UEFA en 1984/85) avaient surmonté un 6-2 encaissé pour s'imposer respectivement 5-0 et 4-0 au retour. Les Londoniens veulent croire qu'ils sont sur une bonne dynamique. "Nous sommes sur une bonne série, ce qui nous met en situation de réussir l'impossible mardi. Nous tenterons le coup", lance ainsi Arsène Wenger. Mais cela suffira-t-il pour renverser des montagnes italiennes ? Le coach des Gunners doit gérer une infirmerie qui se remplit. Diaby n'a pu jouer que 27 minutes avant de se blesser de nouveau, samedi à Liverpool (1-2), alors qu'il faisait sa première apparition avec Arsenal depuis le mois de novembre et seulement sa troisième de la saison et Arteta est sorti sur une civière... Les deux Londoniens en forme sont aux extrémités : l'attaquant Van Persie et le gardien Szczesny. Le Néerlandais, auteur d'un doublé, a arraché la victoire dans les dernières secondes à Liverpool le weekend dernier. Mais si on parle de forme du moment, alors il faut évidemment souligner que samedi, l'AC Milan a pris trois points d'avance en tête sur la Juventus Turin en surclassant Palerme 4 à 0, grâce notamment à un triplé de... Zlatan Ibrahimovic. Axel Witsel : "un match à la fois" Dans l'autre 1/8-ème retour ce mardi, la marche semble moins haute pour Benfica et Axel Witsel, qui doivent remonter leur défaite à l'extérieur, 3-2, contre le Zenit Saint-Pétersbourg de Nicolas Lombaerts. Les Lisboètes, qui ont encaissé en toute fin de match, restent toutefois confiants pour le retour au Portugal où le climat sera plus clément qu'en Russie. "Je pense qu'il faisait -14, -17, donc ce n'était pas facile, mais nous avons quand même réussi à être menaçants et inscrit deux buts donc le match retour va être complètement différent", a expliqué Witsel à UEFA.com. "Je ne pense pas qu'ils vont venir ici pour attaquer. Il est plus probable qu'ils cherchent à défendre et à nous enfoncer après la pause." Et le Diable Rouge de conclure : "Il est important de prendre un match à la fois et de ne pas commencer à regarder trop loin." Le programme de la 1-ère partie des 1/8-èmes de finale retour mardi et mercredi à 20h45 : Mardi 6 mars : Arsenal (Ang) - AC Milan (Ita) (aller : 0-4) Benfica (Por) - Zenit Saint-Pétersbourg (Rus) (aller : 2-3) Mercredi 7 mars : Apoel Nicosie (Chy) - Lyon (Fra) (aller : 0-1) FC Barcelone (Esp) - Bayer Leverkusen (All) (aller : 3-1) La seconde partie aura lieu les mardi 13 et mercredi 14 mars. Sportfootmagazine.be, avec Belga