Avec son statut protégé, le Sporting d'Anderlecht devrait se qualifier sans problème pour la phase de poules de la Champions League. Les Bruxellois peuvent affronter 5 adversaires, tous abordables sur papier. Mais attention à ne pas revivre les mésaventures du Partizan Belgrade, du BATE Borisov ou de Ferencvaros.

Coriaces, mais abordables

À défaut d'être de grands noms du football européen, le CFR Cluj (ROM), Maribor (SLV) et Helsingborg IF (SWE) sont des équipes solides qui pourraient poser problème aux Anderlechtois.

Le CFR Cluj connait bien les rendez-vous européens. Il a d'ailleurs battu l'AS Rome lors de la C1 2008-2009. Les champions en titre de Roumanie auront à coeur de retrouver la phase de poules de la Coupe d'Europe après avoir sorti (3-1, score cumulé) le Slovan Liberec, champion de République tchèque.

Helsinborg est synonyme de duel physique et de football strict. Signe du destin, les Suédois ont affronté le Standard l'an passé en Europa League et ils n'ont pas fait le poids face aux Rouches. L'équipe de Finnbogason (ex-Lokeren) l'a emporté au tour précédent sur un double 3-1 face aux Polonais de Slask Wroclaw.

Maribor a faim de Ligue des Champions. Si l'on commence à trouver le temps long du côté des Mauves, à Maribor ça fait depuis 1999 que la C1 échappe au club. On ne peut pas vraiment juger les Slovènes d'après leur premier tour. Opposés à Dudelange, ils ont rapidement pris le dessus pour écarter leurs adversaires (5-1, score cumulé).

Attention à la surprise

Après l'Apoel Nicosie, premier club chypriote à atteindre les quarts de finale de la C1 l'an passé, c'est au tour de l'AEL Limassol de pointer le bout de son nez. Les Chypriotes ont rendu un énorme service à Anderlecht en éliminant le Partizan Belgrade. Leurs prestations convaincantes face aux Serbes (deux fois 1-0) n'en font toutefois pas des adversaires de taille pour le champion de Belgique.

Attention enfin à l'Hapoël Ironi Kiryat Shmona, il y a du talent en Israël. Fondé il y a seulement douze ans, le club a déjà décroché un titre de champion national. L'équipe israélienne a vaincu Bakou (AZE) au tour précédent. Un nul 2-2 a suivi un convaincant 4-0 à l'aller. Aucuns de ces cinq adversaires potentiels n'a le niveau pour battre Anderlecht en aller-retour.

Sur le papier, les Bruxellois doivent se qualifier haut la main pour la phase de poules. S'ils évitent (pour une fois) les mauvaises surprises, ils renoueront avec l'élite européenne et empocheront 10 millions d'euro. Le tirage au sort aura lieu vendredi midi, au siège de l'UEFA à Nyon.

S'en suivra à 13h, le tirage au sort des barrages de l'Europa League. Lokeren et le Club Bruges sont déjà assurés d'y prendre part. Genk et Gand joueront leur place ce soir lors du 4e tour qualificatif.

Sportfootmagazine.be

Avec son statut protégé, le Sporting d'Anderlecht devrait se qualifier sans problème pour la phase de poules de la Champions League. Les Bruxellois peuvent affronter 5 adversaires, tous abordables sur papier. Mais attention à ne pas revivre les mésaventures du Partizan Belgrade, du BATE Borisov ou de Ferencvaros. Coriaces, mais abordables À défaut d'être de grands noms du football européen, le CFR Cluj (ROM), Maribor (SLV) et Helsingborg IF (SWE) sont des équipes solides qui pourraient poser problème aux Anderlechtois. Le CFR Cluj connait bien les rendez-vous européens. Il a d'ailleurs battu l'AS Rome lors de la C1 2008-2009. Les champions en titre de Roumanie auront à coeur de retrouver la phase de poules de la Coupe d'Europe après avoir sorti (3-1, score cumulé) le Slovan Liberec, champion de République tchèque. Helsinborg est synonyme de duel physique et de football strict. Signe du destin, les Suédois ont affronté le Standard l'an passé en Europa League et ils n'ont pas fait le poids face aux Rouches. L'équipe de Finnbogason (ex-Lokeren) l'a emporté au tour précédent sur un double 3-1 face aux Polonais de Slask Wroclaw. Maribor a faim de Ligue des Champions. Si l'on commence à trouver le temps long du côté des Mauves, à Maribor ça fait depuis 1999 que la C1 échappe au club. On ne peut pas vraiment juger les Slovènes d'après leur premier tour. Opposés à Dudelange, ils ont rapidement pris le dessus pour écarter leurs adversaires (5-1, score cumulé). Attention à la surprise Après l'Apoel Nicosie, premier club chypriote à atteindre les quarts de finale de la C1 l'an passé, c'est au tour de l'AEL Limassol de pointer le bout de son nez. Les Chypriotes ont rendu un énorme service à Anderlecht en éliminant le Partizan Belgrade. Leurs prestations convaincantes face aux Serbes (deux fois 1-0) n'en font toutefois pas des adversaires de taille pour le champion de Belgique. Attention enfin à l'Hapoël Ironi Kiryat Shmona, il y a du talent en Israël. Fondé il y a seulement douze ans, le club a déjà décroché un titre de champion national. L'équipe israélienne a vaincu Bakou (AZE) au tour précédent. Un nul 2-2 a suivi un convaincant 4-0 à l'aller. Aucuns de ces cinq adversaires potentiels n'a le niveau pour battre Anderlecht en aller-retour. Sur le papier, les Bruxellois doivent se qualifier haut la main pour la phase de poules. S'ils évitent (pour une fois) les mauvaises surprises, ils renoueront avec l'élite européenne et empocheront 10 millions d'euro. Le tirage au sort aura lieu vendredi midi, au siège de l'UEFA à Nyon. S'en suivra à 13h, le tirage au sort des barrages de l'Europa League. Lokeren et le Club Bruges sont déjà assurés d'y prendre part. Genk et Gand joueront leur place ce soir lors du 4e tour qualificatif. Sportfootmagazine.be