C'est la deuxième fois que Milanov, vice-champion du monde 2015 et vice-champion d'Europe 2016, s'impose dans une épreuve de Ligue de diamant après Milan en 2015. Grâce à son lancer à 64,94 m, il a vaincu la concurrence du Polonais Piotr Malachowski (64,36 m), champion du monde et d'Europe, et du Suédois Daniel Stähl (64,14 m). "La distance atteinte n'était pas parfaite mais je suis certain que la meilleure forme arrive seulement maintenant", a déclaré Milanov. "J'ai connu des hauts et des bas durant mes entraînements ces derniers mois et je suis encore à la recherche de rythme et de continuité. Pour une de mes premières compétitions, c'est bien." Content mais pas satisfait à 100%, le lanceur de disque brugeois analyse sa prestation. "Je me sentais fort et j'ai effectué deux lancers invalidés qui, selon moi, ont franchi les 65 mètres. C'est un peu décevant de ce point de vue là." (Belga)

C'est la deuxième fois que Milanov, vice-champion du monde 2015 et vice-champion d'Europe 2016, s'impose dans une épreuve de Ligue de diamant après Milan en 2015. Grâce à son lancer à 64,94 m, il a vaincu la concurrence du Polonais Piotr Malachowski (64,36 m), champion du monde et d'Europe, et du Suédois Daniel Stähl (64,14 m). "La distance atteinte n'était pas parfaite mais je suis certain que la meilleure forme arrive seulement maintenant", a déclaré Milanov. "J'ai connu des hauts et des bas durant mes entraînements ces derniers mois et je suis encore à la recherche de rythme et de continuité. Pour une de mes premières compétitions, c'est bien." Content mais pas satisfait à 100%, le lanceur de disque brugeois analyse sa prestation. "Je me sentais fort et j'ai effectué deux lancers invalidés qui, selon moi, ont franchi les 65 mètres. C'est un peu décevant de ce point de vue là." (Belga)