"La chaleur était intense et éreintante. Mais il y avait suffisamment de pause entre les sauts pour que je récupère bien", a commencé Broeders en racontant sa soirée à Paris. "A 5m80, je suis passé très souplement. Il a encore fallu attendre un moment en suspense car Renaud Lavillenie avait un autre essai à la fin, mais tout est bien qui finit bien." Le Louvaniste n'est que le quatrième Belge à remporter un meeting de la Ligue de Diamant après Philip Milanov, Nafi Thiam et Kevin Borlée. "Paris n'était pas prévu à mon programme et la décision de venir n'a pas été facile à prendre, mais j'ai senti que c'était peut-être la chance de ma carrière de gagner un meeting de la Ligue de Diamant", a déclaré le détenteur du record de Belgique (5m85) qui a profité de l'absence à Paris du recordman du monde Mondo Duplantis. La victoire à Paris est un encouragement avant Eugene. "Quelque chose comme ça donne de la confiance pour les Mondiaux où j'aimerais sauter 5m90. Ce concours est une autre confirmation que je travaille bien. Maintenant, je ne peux pas changer grand-chose. Il n'y a aucune raison de supposer que je ne serai pas en compétition pour les prix à Eugene", a conclu Broeders. (Belga)

"La chaleur était intense et éreintante. Mais il y avait suffisamment de pause entre les sauts pour que je récupère bien", a commencé Broeders en racontant sa soirée à Paris. "A 5m80, je suis passé très souplement. Il a encore fallu attendre un moment en suspense car Renaud Lavillenie avait un autre essai à la fin, mais tout est bien qui finit bien." Le Louvaniste n'est que le quatrième Belge à remporter un meeting de la Ligue de Diamant après Philip Milanov, Nafi Thiam et Kevin Borlée. "Paris n'était pas prévu à mon programme et la décision de venir n'a pas été facile à prendre, mais j'ai senti que c'était peut-être la chance de ma carrière de gagner un meeting de la Ligue de Diamant", a déclaré le détenteur du record de Belgique (5m85) qui a profité de l'absence à Paris du recordman du monde Mondo Duplantis. La victoire à Paris est un encouragement avant Eugene. "Quelque chose comme ça donne de la confiance pour les Mondiaux où j'aimerais sauter 5m90. Ce concours est une autre confirmation que je travaille bien. Maintenant, je ne peux pas changer grand-chose. Il n'y a aucune raison de supposer que je ne serai pas en compétition pour les prix à Eugene", a conclu Broeders. (Belga)