"Je ne remercierai jamais assez Leo De Backer et Lieven Maesschalck pour leurs efforts, leur dévouement et leur engagement pour ramener Igor à la compétition", a avancé Verlooy. "Igor est le meilleur cheval que j'ai jamais monté. Nos bons résultats parlaient d'eux-mêmes et nous étions partants pour les Jeux Olympiques de Tokyo, où nous avions une chance de remporter une médaille. Puis, l'année du coronavirus, Igor s'est mis à sauter de façon irrégulière. Les examens ont révélé un problème mécanique rare chez les chevaux." "La rotule se déboîtait fréquemment, un problème connu chez les athlètes de haut niveau amis pas chez les chevaux. Perplexe, mon vétérinaire Leo De Backer a consulté Maesschalck, qui a établi un programme d'entraînement appliqué aux athlètes et adapté à Igor." "Pendant cinq mois, Igor a suivi la revalidation comme un être humain, avec beaucoup de natation, des exercices adaptés et un entraînement spécifique dans le sable profond des dunes, avec beaucoup de dénivelé. L'objectif consistait à renforcer les ligaments autour de la rotule. Ce traitement n'avait jamais été appliqué aux chevaux auparavant, mais il a fonctionné à merveille." Il y a deux mois, Igor a repris la compétition sans panique. "J'avais tellement confiance en Leo et Lieven que j'étais sûr de mon coup. Et j'ai senti qu'Igor avait complètement récupéré. Il était puissant, volontaire et puissant. J'ai reconnu l'Igor des championnats d'Europe de Rotterdam en 2019. Ces derniers mois, nous avons participé à des compétitions de moindre niveau et cela s'est passé comme prévu", s'est réjoui Verlooy. (Belga)

"Je ne remercierai jamais assez Leo De Backer et Lieven Maesschalck pour leurs efforts, leur dévouement et leur engagement pour ramener Igor à la compétition", a avancé Verlooy. "Igor est le meilleur cheval que j'ai jamais monté. Nos bons résultats parlaient d'eux-mêmes et nous étions partants pour les Jeux Olympiques de Tokyo, où nous avions une chance de remporter une médaille. Puis, l'année du coronavirus, Igor s'est mis à sauter de façon irrégulière. Les examens ont révélé un problème mécanique rare chez les chevaux." "La rotule se déboîtait fréquemment, un problème connu chez les athlètes de haut niveau amis pas chez les chevaux. Perplexe, mon vétérinaire Leo De Backer a consulté Maesschalck, qui a établi un programme d'entraînement appliqué aux athlètes et adapté à Igor." "Pendant cinq mois, Igor a suivi la revalidation comme un être humain, avec beaucoup de natation, des exercices adaptés et un entraînement spécifique dans le sable profond des dunes, avec beaucoup de dénivelé. L'objectif consistait à renforcer les ligaments autour de la rotule. Ce traitement n'avait jamais été appliqué aux chevaux auparavant, mais il a fonctionné à merveille." Il y a deux mois, Igor a repris la compétition sans panique. "J'avais tellement confiance en Leo et Lieven que j'étais sûr de mon coup. Et j'ai senti qu'Igor avait complètement récupéré. Il était puissant, volontaire et puissant. J'ai reconnu l'Igor des championnats d'Europe de Rotterdam en 2019. Ces derniers mois, nous avons participé à des compétitions de moindre niveau et cela s'est passé comme prévu", s'est réjoui Verlooy. (Belga)