Des mesures très strictes vont en effet être appliquées jusqu'à la fin du mois de mai, a prévenu Sabrina Ibanez, la secrétaire-générale de la FEI lors d'une visioconférence. La suspension des compétitions internationales a cours depuis le premier mars et la découverte de ce rhinovirus équin lors d'un concours à Valence en Espagne. Les Pays-Bas et la France par l'entremise de leur fédération nationale ont annoncé se baser sur cette levée le 12 avril pour autoriser à nouveau la tenue des concours compte tenu de l'évolution favorable de la situation de l'épizootie de rhinopneumonie. L'Allemagne avait autorisé ceux-ci depuis ce week-end mais la crise du coronavirus en a concrètement empêché l'organisation. La fédération belge d'équitation n'a pas encore réagi officiellement. Ces mesures strictes en matière de sécurité sanitaire et d'hygiène, passeront notamment par la vaccination des chevaux. Les conditions de reprise de ces activités à huis clos devront s'inscrire dans le strict respect des mesures en vigueur dans le cadre de la lutte contre l'épidémie de coronavirus. Selon la FEI, officiellement, 18 chevaux sont décédés de ce virus et plusieurs cas de poulains mort-nés ont été recensés. (Belga)

Des mesures très strictes vont en effet être appliquées jusqu'à la fin du mois de mai, a prévenu Sabrina Ibanez, la secrétaire-générale de la FEI lors d'une visioconférence. La suspension des compétitions internationales a cours depuis le premier mars et la découverte de ce rhinovirus équin lors d'un concours à Valence en Espagne. Les Pays-Bas et la France par l'entremise de leur fédération nationale ont annoncé se baser sur cette levée le 12 avril pour autoriser à nouveau la tenue des concours compte tenu de l'évolution favorable de la situation de l'épizootie de rhinopneumonie. L'Allemagne avait autorisé ceux-ci depuis ce week-end mais la crise du coronavirus en a concrètement empêché l'organisation. La fédération belge d'équitation n'a pas encore réagi officiellement. Ces mesures strictes en matière de sécurité sanitaire et d'hygiène, passeront notamment par la vaccination des chevaux. Les conditions de reprise de ces activités à huis clos devront s'inscrire dans le strict respect des mesures en vigueur dans le cadre de la lutte contre l'épidémie de coronavirus. Selon la FEI, officiellement, 18 chevaux sont décédés de ce virus et plusieurs cas de poulains mort-nés ont été recensés. (Belga)