A l'époque, 'Wasyl' piétinait tout sur son passage, adversaire direct compris, ramassant moult cartes jaunes au passage. Jusqu'à ce funeste 30 août 2009, quand un tackle trop appuyé du Standardman Axel Witsel broya sa jambe et son péroné. Après un an et demi de souffrances, le back droit du RSCA retrouva les terrains. Assagi. Car plus question, dès ce moment, de coups de coude intempestifs ou de pieds qui traînent. Par moments, on surprenait même le joueur à relever un opposant, une scène qui eût été impensable à ses débuts en Jupiler Pro League.

Mais chassez le naturel et il revient au galop, c'est bien connu. Et, ces dernières semaines, ses vieux démons semblent l'avoir rattrapé. D'abord sous la forme d'une 'semelle' sur Kevin De Bruyne lors du match Anderlecht-Genk. Et hier, avec cette manchette sur la personne du Trudonnaire Peter Delorge. Une intervention non pénalisée par l'arbitre Sam Loeman, sous prétexte qu'il n'avait pas vu l'agression. Reste à espérer que sur base des images, les hautes instances de l'Union Belge sanctionneront le joueur. Car des fautes pareilles méritent une condamnation exemplaire. La direction mauve, entre-temps, n'a pas attendu les éventuelles poursuites fédérales pour pénaliser son joueur : celui-ci vient effectivement d'être mis à l'amende. Une décision louable de la part du club !

Bruno Govers

A l'époque, 'Wasyl' piétinait tout sur son passage, adversaire direct compris, ramassant moult cartes jaunes au passage. Jusqu'à ce funeste 30 août 2009, quand un tackle trop appuyé du Standardman Axel Witsel broya sa jambe et son péroné. Après un an et demi de souffrances, le back droit du RSCA retrouva les terrains. Assagi. Car plus question, dès ce moment, de coups de coude intempestifs ou de pieds qui traînent. Par moments, on surprenait même le joueur à relever un opposant, une scène qui eût été impensable à ses débuts en Jupiler Pro League. Mais chassez le naturel et il revient au galop, c'est bien connu. Et, ces dernières semaines, ses vieux démons semblent l'avoir rattrapé. D'abord sous la forme d'une 'semelle' sur Kevin De Bruyne lors du match Anderlecht-Genk. Et hier, avec cette manchette sur la personne du Trudonnaire Peter Delorge. Une intervention non pénalisée par l'arbitre Sam Loeman, sous prétexte qu'il n'avait pas vu l'agression. Reste à espérer que sur base des images, les hautes instances de l'Union Belge sanctionneront le joueur. Car des fautes pareilles méritent une condamnation exemplaire. La direction mauve, entre-temps, n'a pas attendu les éventuelles poursuites fédérales pour pénaliser son joueur : celui-ci vient effectivement d'être mis à l'amende. Une décision louable de la part du club ! Bruno Govers